grippes aviaire méthode du docteur Breuss bronchite chronique médecines douces alternatives thérapeute holistique vaccination hépatite cancer du poumon maladies graves santé bien-être médecines holistique alternatives médecines de santé choisir de vivre en bonne santé guérison miraculeuse guérisons atypiques vivre en parfaite santé vérités sur la santé liste des médicaments dangereux santé autrement longévité
sida cancer sclérose en plaque santé guérison alternatives santé
 
Association de Partage
 
  Pour Le Bien-Être de Tous...  
guérison sida
hémorroïdes
candida albicans candidose varices, problèmes circulatoires amaroli leucémie, H1N1 breuss cancer leucémie infections virales
santé globale
miracles santé
 
Dossier du mois :

Vidéo à voir (Recueil vidéo des capacités de Guérison disponibles à l’ensemble de l’humanité.)

265 médecins témoignent des dangers et de l'inutilité des abus du dépistage systématique...

Le dépistage du cancer de la prostate est-ce vraiement une bonne stratégie de santé ?

L'Aluminium cet Adjuvant Alimentaire, Pharmaceutique, et Cosmétique Omniprésent Partout Qui Nous Rend Malade !

Des Clés Pour Votre Guérison :

Manger Régulièrement de la Viande : Est-ce Bon Pour Notre Santé ?
Méthode de Déparasitage Rapide Pour Renforcer votre Systeme Immunitaire
Guérir les Cancer et la Leucémie
Guérir Du Sida
Guérir les Maladies "Incurables"
Sclérose en Plaques, Une Cause Élucidée
Guérisons Atypiques
Hémorroïdes, Varices, Candidose
Prévention Cancer
Intolérance au Gluten, Maladie Coeliaque
Comment Aider/Soigner une Personne EHS / Eléctrohypersensible ?
Guérir la Leishmaniose
La Nourriture pranique, peut elle vous assurer la santé totale?
Magnétisme Miraculeux...
Régération, Méthode du Dr GRABOVOI.
Suite : Les codes de guérison.
Comment Mieux Prévenir ce Cancer du Sein (en forte croissance) ? Le VERITABLE Risque des hormones artificielles.
Comment hydrater correctement et intelligemment son corps ?
Mieux Comprendre l'électrosensibilité
Soyez Heureux ! Gérez simplement vos émotions, alors votre vie va s'améliorer à tous points de vue...

D'Autres Remèdes Existent:

La Sève de Bouleau : un Élixir Précieux
Comment Utiliser l'EFT ? La Technique de Libération des Émotions.
La Puissance de L'Argent Colloïdal
MMS ou CL-O2 un Remède Miracle ?
Le 714X un Remède Miracle ?
Le Kéfir Puissant Probiotique
Les Bienfaits du Magnésium
Les Aliments qui Protègent de la Radioactivité
Thérapie pour le VIH/Sida selon Dr Clark
Programme d’assainissement de la dentition selon le Dr Clark
Programmes Antiparasitaires Méthode Dr Clark
Programmes Clark de Nettoyage Reins, Foie, Vésicule Biliaire
Pour Le droit de Semer et de Vivre en Bonne Santé

Sources d'Empoisonnement Méconnues

Dans quel proportion devrions-nous consommer les Produits Laitiers ?
D'où vient le "Syndrôme des Morgellons"?
ChemTrails (Par Michel Dogna)
ChemTrails (...suite)
Empoisonnement par le Mercure
L'étrange maladie des Morgellons
Liste des médicaments contenant la substance : Thiomersal, le Mercure.
Vidéos Conférences Utiles
Médicaments & Santé
Bien Gérer les Climatisations!
Comment devient-on EHS ?
Parasites & Épidémies Menacante, Leishmaniose
La Chimiothérapie est-ce vraiment sans danger ? Une étude scientifique révèle l'imposture...

Infos "Réjouissantes!" :

Livres Utiles (Téléchargement)
Transformation, Régénération et Guérison par la Méthode de Concentration du célèbre Dr GRABOVOI.
=> Suite : Les codes de guérison du Dr GRABOVOI.
Acupuncture et MTC
Longévité au Japon
Les Formidables Trouvailles de Gaston Naessens
Livres Environnement Santé
De Belles Histoires, pour Rire et s'Émouvoir Positivement.
Témoignage de Daniel Barenboim
L'Ahurissante Volte-Face du Gouvernement !
Pour la Santé de Nos Enfants... Projet de Loi 531
La Malédiction du Gaz de Schiste
Les anges ne jouent pas de cette HAARP
Qu'est-ce que cette "Médecine Esprit" dont on entend parler ?
Proposition de Loi sur les Technologies sans fil Wifi
Notre Éthique
Sites Amis

Espoir Santé Pour les Animaux

Il y a URGENCE : Sauvez-les... C'est une Question de Survie pour l'Humanité...
Sauvez les Abeilles, Sauvez l'Humanité
Guérisons Stupéfiantes chez nos amis les Animaux
Les Maladies émergentes

Le Nouveau Corona-Virus
Comment Aider / Soigner une Personne EHS / Eléctrohypersensible ?
D'où vient le "Syndrôme des Morgellons"?
 

Note Préalable

Ce site à but non-lucratif, vous donne de façon indépendante (non-alignée) et altruiste de l'information GRATUITE, pour la préservation de votre SANTÉ.

Il contient des concepts pouvant contrarier certains professionnels de la médecine officielle, si bien que nous vous conseillons de consulter d'abord votre MÉDECIN de famille, votre cancérologue, et votre conscience...

Les informations données sont indicatives. Il va de soi que les applications possibles ou les effets thérapeutiques décrits sur ces pages internet ne sauraient remplacer un quelconque diagnostic et / ou un traitement sous contrôle médical. Au moindre trouble, il est absolument nécessaire de consulter un médecin. En aucun cas, les rédacteurs de ce site, ou le webmaster ne pourront être tenu pour responsable des conséquences d'une application incorrecte ou imprudente de l'usage des produits, méthodes et applications présentés au fil de ces pages.

J'ai lu cet avertissement, j'ai plus de 18 ans, je clique ici...

Suite à une demande de fermeture du site reçue en Juillet 2011, probablement liée à ce qui semble être une campagne de censure Internet relative au "politiquement correcte" ; et étant convaincu de la légitimité de ce site à BUT NON LUCRATIF, Notre comité a décidé d'entamer une procédure pour sa survie, et de diffuser ces informations pour protéger notre précieuse LIBERTE D'EXPRESSION.

De tout coeur, nous revendiquons notre tolérance, notre respect, et la sincérité du but altruiste qui nous anime : informer pour sauver des vies... Nous attestons sur l'honneur de n'être affilié à aucune secte, à aucun média, à aucun gourou et donc à aucun parti politique....
Nous vous remercions pour vos messages de soutien et vos aides pour préserver la liberté d'expression de l'humanité et de ses internautes. Merci aux webmasters faisant gratuitement notre promotion. MERCI de tout coeur. Caroline Martin, responsable fondatrice.

Comment libérer ses émotions négatives, stress et anxiété - Docteur Tal Schaller

E.F.T. : Une technique étonnante pour libérer vos blocages émotionnels et bien davantage !

L'EFT, (Emotional Freedom Technique), la Technique de Libération des Émotions a déjà démontrée son efficacité dans des milliers de cas cliniques et est déjà appliquée sur à peu près chacune des questions émotionnelles et physiques que vous pouvez nommer.

C'est d'une grande simplicité, et cependant c'est efficace pour traiter de nombreuses douleurs émotionnelles et physiques. Une enfant peut apprendre en quelques minutes à pratiquer l'EFT, et cela sans danger, sans risque. Chacun peut employer EFT chez lui, vous n'avez pas besoin pour cela de suivre des études. Dans la plupart des cas, le bon sens aidera. Aucun médicament ou aucune chirurgie n'est nécessaire pour la réussite de la technique EFT.

En EFT on "tapote" des points d'acupression du corps, faciles à repérer, identifiés en Médecine Traditionnelle Chinoise depuis près de 5000 ans ! C'est dire combien cette technique repose sur une théorie fondamentale solide et dont l'efficacité n'est plus à démontrer.

La puissance de L'EFT repose sur de nouvelles découvertes impliquant les énergies subtiles de votre corps et fonctionne même là où rien d'autre n'a marché...

L'EFT permet de mettre de l'ordre dans nos émotions, et ainsi de trouver plus de paix en soi.
L'effet de cette technique de bien-être est permanent.

Vous trouverez quantité de vidéos et de livres ici et sur internet expliquant la méthode, qui peut s'apprendre en quelques minutes, vous pouvez aussi consulter en france un(e) praticien(ne) certifiée EFT. La technique fondée par Gary Craig.


Lisez ce petit manuel de 60 pages sur l'EFT, il vous comblera... : cliquez ici

Avertissement :

Bien que les méthodes énergétiques aient produit des résultats cliniques remarquables, elles doivent toujours être considérées dans leur étape expérimentale. Vous devez prendre la complète responsabilité de son utilisation. Les sessions EFT ne sont pas destinées à remplacer les recommandations médicales de votre médecin. Mais plutôt destinées à coopérer avec les médecins et les professionnels de la santé dans une recherche mutuelle du bien-être optimum. Vous ne devez en aucun cas arrêter un traitement en cours prescrit par votre médecin sans son accord.

Vidéo (VOST) de l'inventeurde la méthode, M. Gary Craig :



S'ouvrir au bienfait

L'EFT pourra vous paraitre naîve tant elle a l'air simpliste, et pourtant elle est efficace, j'en témoigne. Cependant pour que cette méthode soit pleinement efficace pour vous aussi, il faut s'ouvrir, croire que c'est possible, être réceptif. Ce n'est pas une méthode miracle à elle seule, le sujet doit être participatif et ouvert d'esprit.



Exemple d'utilisation de l'EFT avec des Affirmations positives :


AFFIRMATIONS POSITIVES
à  utiliser tous les jours pendant au minimum 3 à 4 semaines.

Je suis calme et détendu(e).
J’apprécie la beauté tout autour de moi.
Je vis l’instant présent ici et maintenant.
Je suis en paix,  je m’aime.
 Je m’accepte comme je suis.
Je suis libre d’être moi – même.
L’Univers prend soin de moi.
Je suis une personne unique et pleine d’amour.
Je suis UN avec l’Univers.
Je fais confiance à mon intuition créatrice.
Je fais confiance en La Vie.
Je suis en pleine santé, je déborde d’énergie.
De jour en jour, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.
Je suis responsable de ma vie, Je fais toujours les bons choix.
Je réussis tout ce que j’entreprends.
je suis toujours en sécurité.
Je suis une personne autonome.
L’Amour vient à moi aisément et sans effort.
Je m’ouvre aux autres.
L’amour qui m’habite rayonne et se communique aux autres.
Je guéris en ce moment.
J’attire une relation aimante dans ma vie.
Je suis un canal ouvert, je donne et je reçois.
Je suis magnifique.
Je suis le courant abondant de l’Univers
L’argent vient à moi de toutes les directions.
L’abondance est en moi, l’abondance est autour de moi.
Je peux TOUT, par la Force d’Amour qui m’habite.
Ma vision intérieure s’éclaircie toujours davantage.
Je cultive chaque jour des pensées positives, qui me rendent heureux/-se et joyeux/-se
J’ai une idée claire de ce que je veux dans une relation.
Je lâche prise et m’en remets à l’univers.
J’accueille de bonnes choses dans ma vie.
J’aime La Vie ;    Je la préserve comme un trésor.
Je me fais confiance, je fais confiance à  La Vie.
Je suis abondant/-e dans tous les domaines de La Vie.
Mes relations s’améliorent de jour en jour,
J’ai de bonnes relations avec les autres.
J’accueille tout ce que je reçois avec gratitude.
Je donne et je reçois avec joie. L’énergie circule en moi et autour moi.
J’ai le cœur rempli de gratitude et d’amour.
L’abondance s’écoule en moi et autour de moi.
Je permets au bonheur de m’habiter.
Je suis sur le bon chemin.
Je prends ma vie en main.
Je crée ma réussite.
J’ai confiance, je suis optimiste.
Je cultive la gratitude.
Je suis merveilleux/-se…
Je remercie LA VIE pour tout ce que je reçois.

(Si vous supprimez ou modifiez certaines de ces affirmations parce qu’elles vous dérangent,
c’est OK. Cependant il pourra être intéressant plus tard, de se demander éventuellement pourquoi ça me dérange ?)

Bien Comprendre & Maîtriser l'EFT pour Plus d'efficacité, Plus de Guérison :

Partie 1

Introduction

Cette partie est consacré aux étudiants sérieux, qui veulent maîtriser la technique et augmenter leurs compétences. Ensemble, nous pouvons apporter la guérison à nos amis, nos voisins, nos familles et nos clients. Tout simplement, nous pouvons Toucher le Monde.

N’importe qui peut apprendre les bases et, si elles sont appliquées à un grand nombre, beaucoup de guérisons impressionnantes deviendront évidentes. Vous pouvez être convaincu de cela déjà - même si vous êtes un débutant. Indépendamment de votre niveau de compétence actuel, il y a toujours moyen d’en apprendre encore. Il y a plusieurs de façons de faire du travail profond.... Plusieurs façons d'approcher les cas difficiles.... Des questions plus perspicaces à poser.... Plusieurs problèmes à travailler.... Des façons plus créatrices de délivrer ces procédures....
 
Cette maîtrise de la technique a été concue par Gary Craig pour augmenter le niveau de compétences déjà acquis grâce aux vidéos de formation EFT, à savoir:
- Le cours EFT de Base (en préparation en français, existe en anglais)
- Etapes pour devenir l’Ultime Thérapeute (en anglais uniquement) 
- De l’EFT au Palace des Possibilités (en anglais uniquement) 

Cependant, cette maîtrise a été aussi écrite pour être utilisée par ceux qui n'ont pas pu se permettre une formation plus complète fournie par nos vidéos de formation. Ainsi, chacun peut améliorer ses compétences, indépendamment du matériel vidéo. Je suggère que vous étudiez chaque article avec soin et dans l’ordre présenté. Vous pouvez les rassembler pour en composer un livre. Pour ceux de vous qui avez le Cours de base EFT en vidéo et le manuel (à télécharger gratuitement), Gary Craig souligne l'importance de prendre le cours dans l'ordre approprié. Référez-vous à l'ordre du sommaire de la première page du manuel d'EFT, pour vous simplifier "la Façon de Prendre Ce Cours."

Partie 2

L’importance d’être spécifique

Cette page de maîtrise de la technique sur « l’importance d’être spécifique » doit être lue plusieurs fois. Oui, tellement c’est important. Pourquoi ? Parce que cela permet de corriger l’erreur la plus fréquente faite par les débutants. Une fois corrigée, vos résultats seront plus consistants et beaucoup de vos «cas difficiles» vont fondre comme neige au soleil. Le problème c’est que la plupart des clients voient leur problématique à travers un prisme «global ». C’est à dire qu’ils décrivent leur problématique de manière vague tout en croyant être très spécifique. 

Par exemple:

Je ne me sens pas bien dans ma peau. 
Mon père m’a toujours abusé
Ma mère ne m’a jamais aimé comme je l’aurais voulu.
Je ne suis pas très doué dans les  relations
Je suis facilement rejeté
 
Chacune de ses affirmations et beaucoup d’autres pareilles sont comme des forêts émotionnelles composées d’arbres spécifiques (évènements négatifs) qui contribuent au problème global. Utiliser l’EFT sur le problème énoncé globalement est comme essayer de hacher une forêt entière en un seul coup. Si vous essayez de vous occuper du problème de cette manière, vous allez sans doute progresser à chaque coup. Néanmoins, en considérant l’énormité de la forêt, le progrès sera sans doute moins notable et donc le client va penser qu’il n’y a « pas de résultats » …ou… vous pourriez penser à tort qu’il est inversé psychologiquement sans espoir …ou… vous pourriez penser à tort qu’il est gorgé de toxines énergétiques …ou… vous pourriez abandonner en pensant que l’EFT ne fonctionne pas ou…ou…ou… Plutôt que d’utiliser l’EFT sur une problématique du type « Même si je suis facilement rejeté… » Il vaut mieux la diviser en plusieurs évènements spécifiques de rejet comme…

Même si mon prof en 3ème maternelle m’a insulté devant tout le monde… 
Même si je me suis senti abandonné quand mon père n’a pas assisté à la proclamation des résultats
Même si mon fiancé d’université m’a dit ‘ j’e ai marre de te voir’… 
Même si ils m’ont envoyé dans ma chambre le jour de la Noel quand j’avais 8 ans… 
Même si maman m’a dit ‘ tu ne te marieras pas tant que tu ne seras pas aussi mince que ta sœur…
 
Ce sont là les vraies composantes de la problématique « Je suis facilement rejeté». Ils représentent les fondations du problème. La sensation de rejet est seulement le symptôme de ces causes spécifiques sous-jacentes. Comment pourrions-nous nous sentir rejeté si nous n’avions pas vécu ces évènements spécifiques ? Nous ne pourrions pas nous sentir rejetés à moins d’avoir vécu une expérience précédente avec laquelle évaluer le sentiment actuel de rejet.
 
Donc…nous avons besoin de neutraliser ces causes en utilisant l’EFT sur ces arbres émotionnels individuels.. Quand nous le faisons, il y a beaucoup de bénéfices….
 
1. Le client peut facilement reconnaître que l’EFT a éliminé cet arbre négatif de sa forêt. Il peut comencer avec une intensité de 7/10 sur un événement donné et terminer avec une intensité de 0/10. C’est clairement identifiable et donc améliore substantiellement sa confiance dans la méthode (ainsi que la vôtre)
 
2. Chaque arbre qui est enlevé éclaircit la forêt. Cela permet au client de marcher à travers la forêt avec plus d’aisance plutôt que de buter constamment sur un arbre de « rejet ». La blessure « rejet » va aller en s’amenuisant.
 
3. Il se passe alors un important effet de généralisation. Les arbres de « rejet » ont des thèmes communs donc enlever un « arbre » a un effet sur les autres. Souvent, nous pouvons enlever 5 à 10 arbres et regarder l’ensemble de la forêt tomber.
 
Je ne peux pas insister plus sur l’importance d'être spécifique. Cela fait vraiment la différence entre un succès phénoménal et un échec apparent. Dans les autres articles de cette section, vous lirez encore à quel point il faut être spécifique pour réussir avec cette méthode.

 

Partie 3

La technique du film

Dans l’article précédent, j’insistais sur l’importance de travailler sur des évènements spécifiques plutôt que sur une problématique globale. 

Cela fera toute la différence entre un échec apparent et de magnifiques succès. Même si ce concept est facile à comprendre beaucoup de débutants ont du mal à le mettre en pratique.  
Heureusement il y a un outil qui simplifie cette tâche importante. Je l’appelle « la technique du film » et elle est clairement démontrée avec Rich et Robert dans notre video« 6 jours au VA » (3ème video dans le cours de base) 

Simplement énoncé, si un client peut faire un film mentalement d’un événement, alors cela devient automatiquement spécifique. Un film a un début spécifique et une fin spécifique. Il se passe dans un endroit spécifique et avec des personnages spécifiques. Il a des mots spécifiques et des actions spécifiques et provoques des émotions spécifiques. En fait, si le client ne sait pas en faire un film spécifique alors le problème est trop globalement évoqué. 

Voici un exemple. Imaginez que le client vous dise « Mon père a toujours abusé de moi » C’est trop général, parce que l’abus comporte très probablement beaucoup d’évènements spécifiques d’abus. Si vous demandez à votre client de faire un film spécifique de l’abus, vous le poussez dans la direction d'un évènement spécifiques. De temps en temps certains vont font une généralisation vague des évènements. Dans ces cas-là, vous les guiderez dans la bonne direction. 

Et puis je demande «Quel serait le titre du film ?»
 
Pour vous donner les grandes lignes de cette procédure de la « technique du film », je vous propose la procédure suivante que j’ai affinée avec le temps… D’abord je demande « Si cela faisait un film, combien de temps cela durerait ?» Souvent, ils me donnent une réponse qui correspond à quelques minutes. Cela reflète un film spécifique. S’ils répondent « plusieurs jours », alors c’est trop global encore. Cela tend à forcer la spécificité. Dans la plupart des cas ils vont vous donner un titre spécifique comme « la bataille de la cuisine » ou « Mon accident de voiture » S’il vous donne un titre plus général, vérifiez bien qu’ils soient spécifiques.
 
Ensuite, demandez leur de projeter ce film dans leur tête et d’évaluer l’intensité qu’ils ressentent maintenant (alors qu’ils le regardent) sur une échelle de 0-10. Si vous soupçonnez un trauma vous pouvez demander de deviner quelle serait leur intensité s’ils devaient imaginer de manière très vive cet événement. Je trouve que le processus dedeviner leur intensité est en général proche de la vérité et permet de leur épargner des larmes et des émotions. 

Puis faites plusieurs tours d’EFT sur « le film ____________ » pour enlever toute l’intensité émotionnelle et arriver à 0-10. 

La chose suivante à faire est de leur demander de raconter le film avec une partie facile du film, mais faite une pause s'ils sentent une intensité. Vous allez leur apprendre à arrêter si nécessaire. En effet, le plupart d’entre nous apprenons à être brave et courageux pour se débarasser de nos problèmes et pensons que nous devions ressentir la douleur pour s’en débarasser. C’est de l’histoire ancienne, avec l’EFT, ces moments de pause permettent de tapoter à nouveau un aspect trop pénible et l’éradiquer. Continuez ce processus et à chaque pause, tapotez sur le segment émotionnel ou aspect qui pose problème.
 
Etape suivante, demandez au client de projetez à nouveau le film dans tous les détails et de manière vivace et de vous dire s’il reste une émotion inadéquate. Tapotez si nécessaire. Puis faites à nouveau dérouler le film jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune intensité émotionnelle. Faite convenablementt, cette procédure devrait enlever un « arbre » négatif de la forêt émotionnelle du client. Et puis vous pouvez enlever un autre arbre… et puis un autre… jusqu’à ce que 5 à 10 arbres aient été déracinés. Comme beaucoup de ces «arbres» ont des choses en commun, il y a normalement un «effet de généralisation» qui se met en place dans la forêt, en faisant tomber le reste des arbres. Donc le problème de «Mon père a toujours abusé de moi» même s’il peut y avoir plusieurs centaines d’évènements (arbres) qui y ont contribués, est en général réglé après avoir neutralisé 5 à 10 évènements spécifiques.
 
Comme expliqué ci-dessus, et la technique du film et l’effet de généralisation sont démontrés en détails dans la video «6 jours au VA». Les étudiants sérieux voudront regarder cette video de manière répétée (surtout la séquence avec Rich) . Cette séquence est truffée de langage utile qui améliorera vos talents en EFT.
  

Partie 4

Les aspects


Souvent, vous devez seulement appliquer une ou deux séquences d'EFT sur un événement spécifique pour que son intensité émotionnelle puisse disparaître pour toujours. Ceux-ci sont "des petits miracles infimes" et, heureusement, ils arrivent avec une fréquence délicieuse. Beaucoup de vies ont été immédiatement changées dans des directions positives grâce à cette particularité. 

Parfois, cependant, mêmes que vous ayez fait des efforts conséquents pour découvrir des événements spécifiques, le client ne constate aucun progrès . Pourquoi? Pourquoi le processus fonctionne-t-il si facilement dans la plupart des cas, mais semble s'enliser dans d'autres ? Il y a plusieurs possibilités (les autres seront traités plus tard) mais une des causes les plus communes est que le client passe à "des aspects différents." 

Quelques problèmes comportent de nombreux aspects-. Ceux-ci sont des problèmes séparés en réalité. Cependant, nous ne faisons pas toujours cette distinction. Supposons, par exemple, que vous voulez de l'aide sur des mémoires épouvantables quant à un accident d'automobile. Vous pouvez appliquer l’EFT, bien sûr, "à cet accident" et vous allez probablement faire des progrès. Si vous n'en faites pas, cependant, vous pouvez lui demander s'il n'y avait pas plusieurs aspects, comme...
 
"En ce qui concerne l'accident qu’est-ce ce qui vous dérange le plus ?"
 
Supposons que le client se souvienne, "Oh, les phares, les phares, je peux toujours les voir venant vers moi!" . Vous pouvez alors travailler sur "les phares" ou "ma crainte des phares" ou toute autre formulation qui vous semble bien décrire cet aspect. Après que la réaction des phares soit tombée à zéro avec l’EFT, vous pouvez alors vous demander... 

"Quoi d'autre dans cet accident vous dérange encore ?" 

À ce moment-là le client peut exprimer d'autres aspects comme, "les cris perçants dans la voiture" ou "Ma colère envers l'autre conducteur" ou "Ma colère envers les docteurs," etc. La liste peut être longue. D'habitude, cependant elle contient seulement un ou deux aspects. Procédez sur ces autres aspects jusqu'à ce vous ne puissiez plus rien trouver d' innoportun dans cet accident. 

Pour vérifier, demandez lui de visualiser le film de l'accident dans le détail. Cela fera remonter n'importe quels aspects restant à travailler. Finalement, le client ne doit avoir plus aucune charge sur l'accident. Ce sera juste un événement malheureux dans leur vie - et c'est tout. 

Une erreur qui est souvent faite, cependant, est de travailler sur "les phares" et repartir ensuite sur beaucoup de questions trop globales comme, " Comment ressentez-vous cet accident maintenant ? ". Cette question ne demande pas de nouveaux aspects. Elle ne demande qu' un sentiment complet. En fait, s'il y a d'autres aspects (comme "les cris perçants dans la voiture") vous ne percevrez "aucun progrès" parce qu'ils ont toujours de l'intensité. Souvenez-vous, le client ne distingue pas toujours tous les aspects. Pour eux, c’est un gros problème. Vous devez d’abord faire la distinction et prendre conscience que les aspects existent (ceci s'acquiert simplement avec l'expérience) et, deuxièmement, poser des questions qui amènent des réponses spécifiques, pour faire remonter les aspects à la surface.
 
Les aspects peuvent arriver avec presque n'importe quelle problème émotionnel, par exemple.... 
 

Ainsi, certains client rapportent que la colère qu'ils avaient quant à un événement donné a changé pour de la tristesse. Prenez ces indices. Ces indices vous montrent de nouveaux aspects émotionnels différents et vous emmènent vers le coeur du problème. Ces moments sont des occasions pour une guérison plus grande et pour perfectionner votre art .

Nos vidéos de formation sont truffés des exemples vivants d’ aspects que vous pouvez repasser à maintes reprises. Je ne pense pas que vous puissiez trouver de meilleurs exemples pour apprendre ce sujet important. Portez une attention toute particulière à Dave et sa crainte de l'eau à la fin de la première vidéo dans le Cours de base d'EFT. Cette heure, la session la plus longue, très approfondie, est un exemple classique d'aspects et comment les travailler.

 

Partie 5

La guirlande de pâquerettes

L’EFT fonctionne tellement rapidement et efficacement que les clients passent d’un problème……à un autre………..à un autre, comme on confectionne une guirlande de pâquerettes. C’est comme si chaque résolution d’un problème leur rappelle l’existence d’un autre problème. Dès lors, cela nous conduit à travers une assez vaste liste d’occasions de guérison. 

Voici l’exemple de quelqu’un qui commence avec la phobie des serpents et qui, après que ce problème soit éliminé par l’EFT, se rappelle sa peur des hauteurs. Après que cette dernière soit résolue, le client continue la guirlande de pâquerettes avec de nouveaux problèmes, en l’occurrence un accident de vélo, le rejet à l’école par un professeur, être abandonné par un amoureux, etc. Ce sont des occasions magnifiques de guérisons spectaculaires car, en une session, de multiples problèmes peuvent être neutralisés efficacement. Quand vous êtes dans ce roulement, continuer de rouler ! 

Vous avez un remarquable exemple réel d’une guirlande de pâquerettes avec Marlys (sur la vidéo du cours d’EFT, Partie II, 4). Elle commence par un «chagrin d’amour», enchaîne sur des problèmes avec différents amoureux et finalement, arrive au fait que sa mère ne l’a jamais aimée. Cette session mérite que vous l’étudiez en détails et c’est un exemple classique enseigné en EFT.
 
Ce phénomène est frappant quand le client prend conscience de cela et vous parle de ces nouveaux problèmes. Cependant, le client ne sait pas toujours qu’il peut vous en parler et dès lors, trop souvent, l’on passe outre cette merveilleuse occasion de guérisons. Cela peut être évité en posant, au client, une simple question qui va déclencher chez lui le rappel de ces nouveaux problèmes. Lorsque vous avez résolu un problème, posez au client……. 

«Qu’est-ce que cela vous rappelle ?» 

Sondez-le un peu et il y a des chances pour que vous déclenchiez le déroulement d’une efficace guirlande de pâquerettes. Continuez de poser la question après chaque problème résolu. Quelques fois, vous pourrez accomplir une longue liste de guérisons miraculeuses en une simple session. 

Je vous embrasse, Gary (Traduit par Claire)

Partie 6

Trouver le coeur du problème

Lorsque l’EFT « ne fonctionne pas », ce n’est PAS parce que la méthode n’est pas efficace.
 
Au lieu de cela, la raison réelle de ne voir aucun résultat, c’est que le/la praticien(ne) n’a pas appliqué l’EFT de manière appropriée. Peut-être n’a-t-il(elle) pas été assez spécifique ou que des aspects émergeants camouflent des éléments qui permettraient de faire un travail de guérison valable. Nous avons couvert ces possibilités, précédemment.
 
Il y a un autre élément complexe que nous avons besoin d’explorer….à savoir…la découverte du Cœur des Problèmes. Quelques fois, le problème, « présenté par un client », n’est rien d’autre qu’un symptôme du Cœur du Problème – un problème sous-jacent bien plus profond et beaucoup plus important. Une fois que le Cœur du Problème est découvert, il peut être décomposé en évènements spécifiques, gérés avec la méthode normale.
 
Il y a beaucoup d’exemples réels à propos du Cœur des Problèmes sur les diverses bandes d’enregistrement des exercices sur l’EFT. Etudiez, par exemple, le cas de Nate et sa « peur des hauteurs » , sur la bande d’enregistrement intitulée « De l’EFT au Palace des possibilités ». Nate est là, parmi d’autres qui ont la phobie des hauteurs, et Nate fait de modestes progrès. Cependant, après un certain travail de détective, l’on a découvert que le réel Cœur du Problème était son sentiment de ridicule qu’il a senti lorsqu’à l’armée, on l’a raillé et poussé à sauter en parachute d’un hélicoptère. Une fois ce Cœur du Problème résolu, sa peur des hauteurs a disparu. De plus, sa vue s’est améliorée et son hypertension a chuté de manière spectaculaire (sans qu’il prenne ses médicaments).
 
D’autres exemples réels abondent dans la série vidéos «Steps towards becoming the Ultimate Therapist». Faites particulièrement attention aux sessions avec Gary (Vessie inhibée), David (Peur de parler en public), Martha (Etre réservé) et Jane (Accident).
 
Trouver le Cœur du Problème est un art et demande de l’expérience pour le faire avec compétence. Heureusement, des questions de bon sens peuvent vous aider à arriver au Cœur du Problème, rapidement. Voici quelques exemples…… «Qu’est-ce que ce problème vous rappelle ?» «A quand remonte la première fois où vous avez senti la même sensation ?» «S’il y avait une émotion plus profonde, sous-jacente à ce problème, laquelle serait-elle ?» «Si vous pouviez revivre votre vie, quelle personne ou quel événement voudriez-vous éliminer ?» 

Soyez bien conscients que la réponse favorite des clients, à ces questions est «je ne sais pas». Dans ce cas persistez. Vous pouvez dire « Voyons, devinez juste pour moi » et leurs estimations sont habituellement dans le mille.
 
Gary (Traduit par Claire)

Partie 7

Quand le client se sent plus mal

Les clients, habituellement, vivent des expériences positives avec l’EFT. Occasionnellement, cependant, il arrive que les clients nous avisent qu’ils « se sentent plus mal ». Vu les rapports conséquents selon lesquels les personnes se sentent mieux avec l’EFT, ces clients se sentent-ils réellement « plus mal » - ou se passe-t-il plutôt quelque chose d’autre ? Cette question est examinée, ici, au travers d’un exemple réel, rapporté dans la liste de soutien des courriels EFT. « Se sentir plus mal » , lorsque cela arrive , offre habituellement des opportunités de guérison profonde. Provenant de la liste de soutien des courriels EFT 

Bonjour tout le monde,
 
Glenn Turner écrit à propos d’un cas où le client semble faire des progrès de qualité mais plus tard, annonce « se sentir plus mal ». Cela n’arrive pas souvent mais lorsque c’est le cas, c’est souvent mal interprété. Cela apparaît comme un problème, alors qu’en réalité, ce qui se passe offre une OPPORTUNITE au client et au thérapeute. Lisez plutôt. 

Paix à tous, Gary
 
PS : Cette discussion autour du sujet «se sentir plus mal» s’applique aux problèmes émotionnels mais aussi aux maux physiques. 


Bonjour Gary,
 
Je viens d’avoir, avec un ami de famille de longue date, une expérience à propos de laquelle j’aimerais une réaction. Il est venu la semaine dernière, souffrant d’une extrême anxiété concernant trop de choses pour savoir par où commencer. En fin de compte, il m’annonça «se sentir plus mal».
 
Gary : Voici ta première indication de la raison pour laquelle ton ami, par la suite, «se sent plus mal». Il est arrivé avec « une extrême anxiété concernant trop de choses pour savoir par où commencer » . Il vient chez toi avec toute une forêt d’arbres négatifs. C’est caractéristique, ces arbres ont de sérieuses racines et beaucoup, beaucoup de peurs, de traumatismes et de culpabilités spécifiques, sous-jacents. Tu ne pourras pas résoudre tous ces problèmes en une seule session. Il est fort probable, toutefois, que tu vas éliminer quelques problèmes en superficie, ce qui permettra à d’autres de remonter, à gros bouillons, à la surface. 

Glenn : J’ai pratiqué quelques tapotements très généraux, notamment, en particulier sur «ce poids pesant, pesant». Mon ami est parti en se sentant beaucoup mieux et il a pu manger ce soir-là, pour la première fois depuis longtemps. Il mangeait, mais peu étant donné son anxiété et, conséquence, des problèmes intestinaux. Il crut que c’était un miracle et franchement, moi aussi. 

Gary : Cela arrive souvent avec l’anxiété généralisée. Quelques rondes d’EFT et les problèmes immédiats s’apaisent. Cela apparaît souvent comme un miracle. Quelqu’un arrive assez bouleversé et, en un court traitement, il ou elle se calme et vaque à ses affaires.
 
Si la « perturbation » réapparaît (souvent avec l’anxiété généralisée), ce n’est pas parce que l’EFT «n’a pas fonctionné» ou que l’EFT est responsable de leurs sensations de «se sentir plus mal». Il s’agit plutôt de ceci : grâce à l’EFT, des problèmes de surface ont été éliminés, permettant à d’autres, plus fondamentaux, de sortir de leur cachette. Le vrai problème traître (qui a toujours été là) est maintenant au centre, en face. Ce n’est pas un problème, c’est une opportunité!!! Enfin le réel problème se montre et implore l’aide de l’EFT. A ce stade, se distancier et mal interpréter ce qui se passe se fait facilement. Un pratiquant régulier en EFT ferait un petit «youpiii», à l’intérieur de lui, car le «gros problème» est maintenant à découvert. 

Glenn : Pourtant, quelques jours plus tard, il m’a appelé, très agité, voulant me voir de nouveau. Je l’ai vu et il m’apparut beaucoup plus mal. De plus, les tapotements semblaient faire empirer son état. Je ne fais que supposer, mais je sens qu’il dissimulait l’événement vraiment réel (très probablement) qui lui ferait perdre, en termes financiers, tout ce pour quoi il avait travaillé dur. Et je ne pense pas qu’il ait vu cela comme une réalité, avant que quelques uns de ses arbres n’aient été éliminés. Il était très bouleversé quand cela frappa sa conscience et j’ai tapoté un bon moment à ce sujet.
 
Gary : Tu supposes, donc nous ne savons pas réellement où allaient ses pensées. Toutefois, ton point de vue, selon lequel il ne voyait pas le plus gros problème avant que ses arbres soient coupés, est vraiment important pour ce genre de cas. La «vérité» reste dissimulée sous toutes sortes de problèmes de protection et de rationalisations. En pratiquant l’EFT sur ces derniers, qui camouflent les autres, nous pourrons finalement gérer le cœur du problème qui a affecté négativement sa vie. Cela ne va pas dégager ce problème précis mais avec un peu d’art (ou – avec du doigté) et du travail de détective, il devrait être mis à jour assez rapidement. 

Cela me rappelle un client venu me voir, il y a quelques années, bouleversé par une dispute qu’il venait d’avoir avec son amie. Il s’agissait d’une simple dispute à propos de laquelle sa colère fut facilement dissipée avec une ou deux rondes d’EFT. Pourtant, en fait, sa colère n’avait pas cédé et il m’avisa qu’il se sentait aller «plus mal». Pourquoi ? Parce que nous avons découvert finalement qu’il s’était reconnecté à l’époque où sa mère le rabaissait en hurlant sur lui. Le réel problème n’était pas sa compagne mais c’était sa mère. La dispute avec sa compagne déclenchait le vrai problème et « il se sentait plus mal », jusqu’à ce que nous l’ayions résolu (un effort de plusieurs sessions fut nécessaire car il y avait plusieurs aspects).
 
Glenn : Je l’ai laissé avec ce que nous avions fait, toujours bouleversé, mais me disant, avec un demi sourire, que cela valait peut-être la peine pour aller mieux. 

Gary : Sans doute as-tu mis à jour le cœur d’un problème et l’as-tu résolu. Tu n’en sauras rien bien sûr, à moins de revoir ton client et d’évaluer son anxiété. S’il revient en annonçant de l’anxiété, il y a de fortes chances qu’il ne désignera PAS les problèmes sur lesquels vous avez déjà tapotés, comme étant la cause de celle-ci. Il va mettre sur le tapis de nouveaux problèmes (aspects). Ceci est typique de ce genre de cas et c’est évidemment l’évidence éclatante que l’EFT fonctionne très bien. 

Néanmoins, souvent , les clients ne vont pas remarquer leurs progrès, vu le fait qu’ils se sentent encore anxieux. Pour eux, le problème c’est leur anxiété générale et non les composantes individuelles de celle-ci. Je propose aux praticien(ne)s de s’habituer à ce genre de situations et de rappeler, constamment, aux clients, la longue liste d’événements qui ont été résolus, au cours du traitement de l’anxiété globale. Cela contribue infiniment à la coopération du client. 

Glenn : Il m’a fallut du temps pour arriver à ce qui suit. Pour l’anxiété à propos de choses futures, qui sont potentiellement la vie qui se transforme et s’achève (ou les transformations de la vie et leur achèvement), et qui vont presque certainement se réaliser, voici ma question : Faut-il «garder le couvercle» sur ces problèmes ou faut-il que les clients se heurtent fortement à quelque chose auquel ils ne sont pas préparés (et franchement auquel je n’étais pas préparé). Une partie de moi sent qu’il vaut mieux savoir ce à quoi on se heurte et aborder les émotions qui naissent de cette prise de conscience. Une autre partie de moi, suite à cet épisode, se pose des questions. Désolé de mon discours décousu mais, comme toujours, je serais reconnaissant de recevoir de l’aide.
 
Gary : Je suppose qu’il y a des situations où nous devrions laisser les clients «assez longtemps seuls» enfoncer leur tête dans le sable et ne pas faire face à la vérité. Je laisserai ce jugement aux individus concernés. Toutefois, je n’ai jamais rencontré de situations à propos desquelles j’ai pu prendre des distances ou regarder d’un autre côté. 

Comme je l’ai dit précédemment, je considère ce genre de cas comme la plus grande opportunité
(1) pour les clients de se débarrasser enfin de leurs plus grandes limites et 
(2) pour les praticien(ne)s d’étendre leurs compétences et d’aller là où ils/elles ne sont pas encore allé(e)s. La vérité est la vérité. Elle aura ses effets que nous le voulions ou non. La nuit vient, même si nous ne le voulons pas, de même que la pluie, le vent, la mort et les taxes. Ce sont toutes les formes de la réalité-vérité, si vous voulez. Essayer de les postposer ne les changera pas. 

Glenn : J’espère que tu vas bien
 
Glenn Turner (Traduit par Claire)

 

Partie 8

Quand les problèmes physiques résistent à la guérison


Une des conclusions les plus remarquables que vous obtiendrez par la pratique régulière de l’EFTc’est qu’il existe un lien indéniable entre les maux physiques et les problèmes émotionnels non résolus. Notre liste de soutien de courriels EFT contient des histoires réelles où l’on décrit des maux physiques qui disparaissent au fur et à mesure que l’on aborde les problèmes émotionnels. 

Souvent, l’on peut appliquer l’EFT sur un problème physique (exemple : «ce mal de tête») et observer qu’il se dissipe après un certain temps. Parfois, cependant, il subsiste…..ou….il disparaît pour un moment et «revient». C’est que, derrière ce mal, il y a un problème émotionnel non résolu qui a besoin d’être neutralisé. Une fois que cela est fait, il y a de grandes probabilités que la douleur physique passe. 

A ce propos, j’ai une question favorite que je pose pour faire le détective. Dès que j’ai isolé une maladie qui résiste à la guérison, je demande : 

«S’il y avait une émotion qui contribue à cette douleur, laquelle serait-elle?»
 
Si le client n’a pas de réponse, demandez-lui de deviner. Habituellement, leurs estimations vous conduiront vers des directions utiles.
 
Il y a un exemple pratique, à ce sujet, sur la cassette vidéo « Le Palais des Possibilités ». Une dame avait de la difficulté de respirer par une narine, à la suite d’un accident. Les tapotements classiques sur « ce problème de respiration » n’eurent aucun résultat. Cependant, lorsque j’eus connaissance des problèmes émotionnels qui contribuaient à cela, tout se rétablit - - et la vue de ma cliente s’améliora par la même occasion. Ce cas est décrit dans notre liste de courriels EFT et ci-après.
 
Le nez cassé de Lori Laskowski
 
Bonjour tout le monde,
 
Accolades à Lori Laskowski de m’avoir présenté le cas de son nez cassé, à mon récent séminaire à Cleveland.
 
Mes excuses à Shakespeare, un nez est un nez. Alors pourquoi des accolades à Lori pour le cas de son nez ? Pour un observateur extérieur, c’était juste un nez normal, attaché au visage souriant d’une personnalité pétillante. Cependant, pour Lori ce nez était sources constantes d’inconfort. Elle était tombée et l’avait cassé 7 ou 8 ans auparavant et subi plusieurs interventions chirurgicales. Le passage d’une narine était partiellement obstrué, malgré de nombreux efforts pour le rectifier. Elle évaluait l’inconfort à 7. 

Pendant le séminaire, j’ai demandé à chaque personne du groupe d’identifier un malaise physique. Une personne choisit une douleur à la hanche, l’autre une douleur à l’épaule, une autre des maux de têtes et le groupe en fit autant. Lori, bien sûr, choisit son nez. Après un premier tour d’EFT, je fis le tour du groupe, demandant à chacun d’évaluer leurs malaises avant et après les tapotements. Alors que beaucoup d’entre eux signalaient un soulagement sensible, pour Lori il n’y eut aucun changement. L’intensité 7 restait 7. 

Après un autre tour, plus de personnes encore sentaient un soulagement - - mais pas Lori. Le 7 restait 7. A ce stade les nouveaux venus en EFT concluraient « Oh cela ne marche pas avec ce cas-là ». C’est facile d’autant que Lori stagnait alors que presque tout le monde annonçait de bons résultats. De plus, il y avait une lésion physique que même la chirurgie ne pouvait arranger alors pourquoi pas abandonner et s’occuper d’autre chose ?
 
J’ai rencontré cela beaucoup de fois et si j’avais abandonné, beaucoup de personnes n’auraient jamais vécu le soulagement final de leurs maux. Il existe un nombre incalculable d’exemples qui démontrent combien la persistance en EFT et le travail de détective fournissent des résultats là où d’autres techniques échouent totalement. Vous pourrez trouver un exemple remarquable en écoutant la discussion avec Cathy, sur la cassette audio 1B du cours d’EFT. Pour Cathy un soulagement majeur fut obtenu par l’EFT pour son mal de dos continu suite à un accident survenu il y avait 18 ans. 

Dès lors, puisque les tapotements réguliers sur le problème de nez de Lori ne «donnaient aucun résultats», je lui demandai s’il n’y avaient pas des problèmes émotionnels sous-jacents à son inconfort pour respirer. Ma question favorite fut donc….
 
«S’il y avait une émotion qui contribue à cette douleur, laquelle serait-elle?» 

Elle répondit qu’il y avait de la colère à propos de l’accident. Nous avons tapoté sur la colère ainsi que sur le pardon. Elle nota un soulagement sensible - - mais seulement d’un point ou deux.
 
Maintenant remarquez quelque chose. Même si nous n’avons pas atteint notre «une minute miraculeuse» et bien que l’EFT, pour le problème de son nez, n’ait pas été efficace aussi rapidement que pour les autres personnes, quelque chose d'important s'est passé. Rappelez-vous, s’il-vous-plaît, que le problème était toujours là malgré les opérations antérieures et malgré les tapotements directs sur ce dernier. Cependant, quand nous avons compris qu’un problème émotionnel pouvait conduire à la création de son inconfort physique, nous avons fait des progrès sensibles et, grâce à cela, nous avons soulevé le couvercle. Ce n’était pas l’EFT qui «ne fonctionnait pas», c’était que nous n’avions pas encore trouvé le bon chemin.
 
Le soulagement de Lori, à ce stade, était évident, mais pas remarquable. De toute évidence, il est possible de faire plus de progrès et la persistance est de rigueur. Souvent, nous sommes trop rapides à considérer ces résultats « mineurs » comme n’étant «pas très bons» et à conclure «c’est tout ce que nous pouvons faire». 

Non, non, non, mauvaise conclusion.
 
Nous avons tout juste commencé, en fait - - les portes sont ouvertes et il est temps de retrousser nos manches, il y a plus encore à faire, plus de chemins à explorer. En l’occurrence, je demandai à tout le groupe de tapoter quelques tours sur «la respiration entravée». Après quelques tours, je demandai à Lori d’effectuer une profonde respiration. Le changement fut évident pour tout le monde quand elle annonça que le passage de son nez s’était dégagé et elle avait la sensation qu’il avait été drainé. L’intensité 7 était descendue à 2 ET elle était ravie de nous informer que sa vue s'était sensiblement clarifiée

Les deux matinées qui suivirent, Lori déclara que l’amélioration de sa respiration se maintenait ainsi que celle de sa vue. Il fallait faire plus, bien sûr, puisque nous n’étions pas arrivé à l’intensité O. Toutefois, le but de mes formations est d’enseigner l’EFT et ses finesses. Habituellement, je n’ai pas le temps de faire aboutir chaque problème à sa résolution. Comme elle m’indiquait qu’il restait quelque légère pression sur le mur droit de son nez, je lui suggérai, qu’après le cours, elle tapote de manière très spécifique sur l’inconfort physique qui subsistait et lui proposai de dire ceci :

«Même si je sens quelque légère pression sur le mur droit de mon nez………………» 

Trois semaines plus tard, j’appelai Lori pensant que nous aurions encore à éclaircir quelques aspects afin d’atteindre l’intensité O, mais elle y était arrivée d’elle-même.
 
Soulagement complet. 

Après quelques paroles sur la manière dont la session s’était passée, Lori accepta que notre conversation soit enregistrée et voici comment elle s’est déroulée (corrigée pour la facilité de lecture)….. 

Lori :……..et après que nous ayions tapoté, j’ai remarqué un soulagement de plus en plus évident et je pouvais respirer de plus en plus facilement. En fait, je vous ai même annoncé que ma vue………Je vois beaucoup mieux pour je ne sais quelle raison.
 
Gary : Cela continue d’aller mieux ? Lori : Oui. En fait j’ai l’habitude d’avoir des problèmes avec mes verres de contact et ils ont disparu, ce qui m’intrigue.
 
Gary : Moi aussi. J’enseigne l’EFT depuis longtemps, Lori, et je suis très étonné des résultats et je ne suis pas sûr de savoir la raison pour laquelle…..mais j’ai des théories. Pourtant, je voudrais vous demander comment savez-vous que votre vue s’est améliorée. Qu’est-ce qui vous fait dire cela ? 

Lori : La manière claire dont je vois les choses. Je pense qu’avant, lorsque je regardais avec mes verres de contact, je voyais clairement mais pas « aussi nettement ». Et je présume que toutes les personnes qui portent des verres de contact ont l’habitude de décrire cela comme une sensation d’avoir du mascara ou autre produit dans les yeux. Après avoir tapoté c’était comme si j’avais cligné des yeux et que soudain je voyais tout clairement. Je ne sais pas si cela est lié à respiration et à mon nez.- - en fait les yeux, le nez et la gorge sont reliées - - et en respirant plus aisément, mes yeux voyaient plus nettement, plus confortablement. J’ai pu de suite voir la différence. 

Gary : Bien, cela peut venir du fait que comme vous respirez mieux, vous mettez plus d’oxygène dans votre système. 

Lori : Oui, cela peut s’expliquer ainsi. 

Gary : A quel pourcentage pouvez-vous évaluer l’amélioration de votre vue ? 5%, 10%, 30% ?
 
Lori : Le confort s’est amélioré à 75%. 

Gary : Le confort ?
 
Lori : Oui, le port des verres de contact est plus confortable. Pour la clarté de la vision, je dirais c’est au moins une amélioration de 30%. 

Gary : Vraiment ? Et cela en faisant la séance ? 

Lori : Oui. Depuis ce jour où j’ai fait la séance. 

Gary : Revenons à votre nez un moment. Vous avez dit qu’à la fin de la séance, vous étiez à 2 et, si je me rappelle bien, il s’agissait d’un côté de votre nez qui empiétait sur le reste…..
 
Lori : Oui. C’était comme si quelque chose dans ma narine droite freinait le passage de l’air et je sentais cela à chaque respiration. Depuis les tapotements, je n’ai même plus conscience de cela puisque cela n’arrive plus du tout.
 
Gary : Bien, vous êtes passée de 7 à 2 et 2 c’était le stade où ce côté du nez qui empiétait sur le reste ?
 
Lori : Oui.
 
Gary : Vous êtes à zéro ou êtes-vous encore à 2 ? 

Lori : Je suis à zéro maintenant. 

Gary : Donc, votre nez s’est totalement dégagé ? 

Lori : Oui. 

Gary : Pour moi tout cela est remarquable.
 
Lori : Oui c’est vraiment ça ! 

Gary : Comme vous pouvez l’imaginer, j’ai été très intrigué avec beaucoup de récits comme cela.
 
Lori : Oh oui j’en suis sûre.
 
Gary : Revenons à votre nez. Quand êtes-vous arrivé à zéro et avez-vous fait d’autres tapotements pour arriver à zéro ? 

Lori : Oui, j’ai fait d’autres tapotements. Je n’ai pas tapoté pendant la semaine qui a suivi la session puis j’ai recommencé à tapoter pour tout ce qui pouvait avoir affaire avec mon nez. Je pense que ce que vous m’avez montré avait pour but de me guider vers plus en détails au fur et à mesure que je pratiquais. Dès lors cela devenait de plus en plus précis. 

Gary : Comme ? 

Lori : Au lieu de dire juste «Je m’accepte totalement et complètement même si mon nez est bloqué…», je suis arrivée à dire «La difficulté avec le mur droit de ma narine, qui est le plus près de l’ouverture du passage de l’air - - le côté supérieur à l’intérieur de mon nez et non le bas… », vous voyez ? Puis, une semaine après cela - - un total de 2 semaines après la session - - je suis descendue à zéro et, depuis, je n’ai pas dû tapoter sur cela en particulier.
 
Gary : Avez-vous remarqué si vous êtes arrivé à zéro au moment où vous tapotiez ou est-ce arrivé plus tard ?
 
Lori : Cela est arrivé plus tard. En fait, à ce moment-là, je ne savais pas exactement ce qui allait arriver. Mais par après, j’ai remarqué - - probablement un jour ou deux après les tapotements - - que je n’avais plus cette sensation d’inconfort. 

Je vous embrasse tous, Gary (Traduit par Claire)
 

Partie 9

Protocole de Paix Intérieure

Si, tôt ou tard, vous avez l’intention de faire quelque chose d’important et qui apporte un changement réel… faites-le maintenant.
Howard Wight
 
Le Protocole pour établir une paix intérieure que je vais vous exposer ici n’est pas un enième moyen de «se sentir un peu mieux». Convenablement comprise, cette technique devrait se trouver au centre de guérison pour toute personne sur cette terre. Chaque médecin, thérapeute, conseiller spirituel ou coach de par le monde devrait l’utiliser comme outil principal pour aider autrui (et eux-mêmes).
  
Essentiellement, cette procédure consiste à dresser une liste de tout événements spécifiques gênant qu’on a connu au cours de sa vie et de «tapoter» de manière systématique pour en dissoudre l’impact. En procédant ainsi, consciencieusement et avec persistance, nous pouvons arracher chaque arbre négatif de notre forêt émotionnelle et, par conséquent, éliminer les causes majeures de nos souffrances psychiques et physiques. En procédant ainsi, chaque individu s’achemine vers une paix intérieure, ce qui à son tour contribue puissamment à la paix dans le monde.
 
Ci-dessous quelques méthodes d’application :
 
1.- Comme «devoir» entre les rendez-vous avec le médecin ou le thérapeute. Ainsi on accélère et approfondit le processus du « healing »(terme anglais pour guérison). 

2.- Comme protocole quotidien afin d’évacuer des débris émotionnels que l’on traîne avec soi toute la vie. L’image de soi en sera améliorée, on doutera moins de soi et on peut atteindre un sens de liberté profonde.
 
3.- Comme moyen d’éliminer un facteur majeur (sinon la cause unique) d’une maladie grave. Quelque part, parmi les évènements spécifiques, se trouveront les colères, les peurs et les traumatismes qui se manifestent sous forme de maladie. En traitant tous les évènements, il est probable que l’on couvre également ceux qui sont responsables de la maladie. 

4.- En tant que moyen de trouver le noeud central d’un problème. En s’efforçant de neutraliser tous les événements spécifiques, on va automatiquement couvrir les noeuds centraux.
 
5.- Comme un moyen de relaxation permanente.
 
6.- Comme un moyen d’être un exemple pour d’autres en montrant ce qui est possible.

Ce concept simple devrait modifier tout le champ du « healing ». Je résumerais ce concept en une seule phrase :
 
La plupart de nos problèmes émotionnels et physiques sont causés (soit exclusivement, soit partiellement) par des événements spécifiques non résolus, dont la majorité peuvent être facilement traités par l’EFT. 

Pas mal exprimé par un simple ingénieur, n’est-ce pas ? Cette phrase, si elle était adoptée par tout thérapeute et tout patient qui se trouvent dans le champ du «healing» (au sens large) (a) contribuerait très probablement de façon remarquable à une augmentation des taux de guérison, (b) tout en réduisant de manière vertigineuse les coûts. Je vous prie de noter que cette idée ignore complètement les causes chimiques qui sont celles proposées par le modèle médical. La raison en est que j’ai si souvent pu constater des améliorations chez des clients dans les cas où des médicaments ou des molécules ont lamentablement échoué. Cela ne veut pourtant pas dire que des médicaments, une bonne nutrition et des choses semblables n’ont pas leur place dans le processus qui conduit vers le mieux-être. Au contraire. Leur contribution est souvent vitale. Pourtant, d’après mon expérience, nos événements spécifiques non résolus sont souvent plus proches de la cause primaire d’une maladie que n’importe quelle autre raison. 

La question mérite donc toute notre attention. 

C’est si évident ! Les praticiens expérimentés de l’EFT sont très conscients de la capacité que possède cette technique pour effacer les événements spécifiques négatifs de notre mur mental. C’est dans ces domaines que nous connaissons le plus grand taux de succès. Jusqu’ici, nous avons concentré nos efforts sur les événements spécifiques négatifs qui sont à la base de souffrances tels que les phobies, maux de tête ou des incidents traumatisants. C’est bien, très bien, nous devons continuer sur cette voie. Mais d’un autre côté, pourquoi ne pas appliquer l’EFT à tous les autres événements spécifiques qui se trouve à l’origine des questions plus générales - mais très importantes ? 

Quelques exemples :

  1. L’image que nous avons de nous-mêmes
  2. Angoisse, anxiété
  3. Dépression
  4. Insomnie rebelle
  5. Addictions
  6. Compulsions
  7. Sentiments d’abandon


En éliminant le bagage émotionnel contenu dans nos événements spécifiques, il en découlera naturellement que notre système aura de moins en moins de ces conflits intérieurs à gérer. Moins de conflits intérieurs se traduisent par un niveau plus élevé de paix personnelle et par conséquent moins de souffrance émotionnelle et physique. Pour beaucoup de personnes, ce protocole aboutira probablement à une disparition complète de problèmes qui les ont perturbés tout au long de la vie et que d’autres méthodes n’ont pas réussi à faire. Voilà comment la paix peut être exprimée en un seule paragraphe ! 

La même chose est également valable pour des souffrances physiques. Je pense à toute souffrance, partant de maux de tête, de difficultés respiratoires, de problèmes digestifs jusqu’au sida, la sclérose en plaques et le cancer. Il est de plus en plus largement accepté que nos maladies physiques sont causées (ou partiellement causées) par des colères non résolues, des traumatismes, sentiments de culpabilité, des chagrins etc. Ces dernières années, j’ai eu de nombreux échanges avec des médecins. Il est aujourd’hui de plus en plus communément établi que les conflits émotionnels peuvent jouer un rôle majeur dans des maladies graves. Jusqu’ici, on n’a pourtant pas réussi à éliminer ces « fauteurs » de santé. Il est, naturellement, possible de les masquer avec des médicaments, mais des vrais remèdes sont difficiles à trouver. Heureusement, l’EFT et ses «techniques cousines» offrent des outils faciles et élégants pour supprimer la cause de la maladie et non pour supprimer le patient lui-même.
 
Le protocole dont je parle ici ne remplace pas l’apprentissage de l’ EFT avancée, ni ne se substitue à un recours à un praticien de l’ EFT expérimenté et qualifié. Il s’agit plutôt d’un outil qui, quand on s’en sert correctement, est capable de procurer un soulagement sur une vaste échelle (l’apprentissage de l’EFT avancée aussi bien que l’aide d’un praticien ne fera qu’en augmenter l’efficacité). La simplicité de l’emploi et sa très grande efficacité en font une méthode incontournable pour toute personne qui cherche de l’aide, même pour des problèmes les plus difficiles. Je sais que cette affirmation est audacieuse, mais le fait que je me sois consacré à cette question depuis plus d’une décennie et que j’ai eu la chance d’être témoin d’un si grand nombre de résultats impressionnants touchant un éventail très large de problèmes, font qu’il m’est facile d’avancer cette affirmation. 

La méthode est simple (je pars du principe que le lecteur connaît l’ EFT.) 

1.- Faites une liste de tout événement spécifique gênant dont vous êtes capable de vous souvenir. Si vous ne trouvez pas au moins 50 évènements, cela signifie que vous le faites sans grande conviction ou que vous vivez sur une autre planète. Beaucoup de personnes en trouveront des centaines. 

2.- En dressant cette liste, il se peut que vous trouviez que quelques évènements ne vous causent aucun d’inconfort. Cela ne fait rien. Gardez-les sur la liste quand même. Le simple fait que vous en souvenez, suggère qu’il y ait toujours un besoin de résolution. 

3.- Donnez à chaque événement un titre… comme si c’était un mini film. Par exemple : Papa m’a frappé dans la cuisine. Ou J’ai volé le sandwich de Susie. Ou Je glissai et tombai presque dans le Grand Canyon. Ou Ma classe de 3e dégrée m’a ridiculisé quand je faisais mon discours. Ou Maman m’a enfermé dans le placard pendant deux jours. Ou Mme Adam m’a dit que j’étais idiot.
 
4.- Quand la liste est complète, choisissez les plus gros séquoias dans votre forêt négative et appliquez sur chacun d’eux la TLE jusqu’à ce que le souvenir vous fasse rire ou que vous « n’arrivez plus à y penser ».. Prenez soin de noter tout aspect qui pourrait surgir, et traitez le comme un arbre individuel dans votre forêt négative. Ne lâchez pas l’événement avant qu’il ne soit totalement résolu. Si vous ne parvenez pas à attribuer une intensité sur l’échelle de 0 à 10 sur un film en particulier, vous pouvez supposer que vous le refoulez. Appliquez alors 10 tours complets en attaquant l’événement sous tous les angles imaginables. En procédant ainsi, vous vous donnez des grandes chances de réussir à la résoudre. Après avoir enlevé les séquoias, procédez de même avec les plus grands arbres qui restent. Et ainsi de suite. 

5.- Faites au moins un mini film (événement spécifique) par jour… ou mieux encore faites-en trois... pendant trois mois. Cela ne vous prendra que trois minutes par jour. A ce rythme vous aurez résolu de 90 à 270 événements spécifiques en trois mois. Vous remarquerez alors combien vous vous sentez mieux dans votre corps. Vous remarquerez aussi comment votre seuil « d’énervement » s’est élevé. Remarquez aussi combien vos rapports avec autrui se sont améliorés et que nombre de vos problèmes relevant de thérapie se sont apparemment tout simplement évanouis. Re-examinez quelques uns de ces événements spécifiques et remarquez comment ces questions qui occasionnaient précédemment une émotion intense ne provoquent plus rien pour ainsi dire. Notez aussi toute amélioration de tension artérielle, pouls et respiration. Je vous demande de prendre ces notes sur votre mieux être très consciencieusement, sinon, ces différentes améliorations qualitatives risquent de passer inaperçues, parce qu’elles sont en générale très subtiles. Vous vous direz peut-être même « Bof, ce n’était de tout façon pas un problème ». Cela arrive très souvent avec l’EFT, c’est pour cela que j’attire votre attention sur la question.
 
6.- Si vous prenez des médicaments, il se peut que vous aurez envie de les arrêter. S’il vous plaît, faites-le uniquement avec l’accord de votre médecin. 

J’espère que le protocole de paix intérieure devient une pratique utilisée partout dans le monde. Quelques minutes par jour feront une différence énorme au niveau des résultats scolaires, des rapports avec autrui, de la santé et de votre qualité de vie. Mais ces mots n’ont aucun sens si d’autres (vous) ne mettez pas cette idée en pratique. J’ai mis en exergue à cet article une citation de mon ami Howard Wight. Je tiens à le répéter : Si, tôt ou tard, vous avez l’intention de faire quelque chose d’important et qui apporte un changement réel… faites-le maintenant.
 
Paix Personnelle à tous, Gary
 


 

Partie 10

La technique de traitement des traumas sans larmes


Depuis la 1ère introduction de cette technique au public, elle a été utilisée par beaucoup de gens, avec grand succès.
 
Cependant le terme «sans larmes» ne veut pas dire que personne n’a jamais de larmes ni d’inconfort. En effet, certaines personnes réagissent en pleurant ou par d’autres formes de troubles, à la simple mention de leur problème. Donc, svp, interprétez la « technique de traitement des traumatismes, sans larmes » comme une méthode où la détresse peut habituellement être minimisée voire éliminée. 

 "Bonjour tout le monde,
Dans mon groupe de travail, sur l’EFT, à Oakland (CA), vendredi dernier, j’ai utilisé la même méthode de «traitement des traumatismes, sans larmes» . Méthode que j’ai inaugurée précédemment (voir dans un poste précédent), lors de la Conférence sur le Pouvoir des Thérapies, à Portland dans l’Oregon. Cela a réussi de manière superbe, de nouveau, et donc mérite plus d’élaboration. Cette fois-ci, il y avait 25 participants qui ont identifié des incidents traumatiques dont ils voulaient se délivrer. Environ 80% d’entre eux ont estimé leur intensité initiale entre 8-10 et en moins de 20 minutes….. 

Et rappelez-vous que je fais cela en séance publique avec 25 personnes en même temps (cela aurait pu se faire aussi facilement avec plus de 100 personnes) et je ne connais aucun détails des incidents traités (excepté pour une dame qui n’est descendue qu’à 3 - venant d’une intensité de 10). Pendant la pause, j’ai travaillé avec cette dame, pendant 5 minutes, et je l’ai amenée à un résultat encore plus bas

Il y a eu peu ou pas de douleurs émotionnelles évidentes dans la séance. C’est pourquoi je l’appelle «la technique sans larmes». Je sais que minimiser la douleur de l’émotion est critiquée par quelques membres de la Communauté de guérison. Mais, dans mon expérience, je ne vois pas du tout pourquoi la douleur est nécessaire (mais j’accueillerai volontiers un débat à ce sujet). 
Je dis cela car je me suis occupé d’une montagne d’incidents traumatiques (dont certains TRES sévères). Après la guérison, les clients n’émettaient plus aucun intérêt à passer du temps sur l’approfondissement ou sur le «pourquoi» de leurs incidents passés.
 
Au contraire, il y a, chez eux, un changement de perception visible et manifeste qui se remarque dans la manière dont ils parlent de l’incident pénible d’autrefois. Le client semble en avoir terminé avec le problème du fait qu’avec l’EFT, sa résolution, qui a tellement de valeur pour les techniques plus intenses, semble avoir lieu avec un minimum de douleurs. Pour moi, cela est profond et je suis tenté de renommer la méthode en «La paix sans douleurs». Aussi longtemps que j’obtiens la résolution des problèmes, sans la douleur, alors je ne vois pas en quoi la douleur serait nécessaire.
 
A nouveau je suis respectueux de toute personne qui m’explique le contraire. Il est ici question de vérité, pas de territoire. 
Je sais, j’ai inauguré cette méthode après mon groupe de travail à Portland en Oregon, mais j’ai pensé que je la referais encore mais quelque peu d’un angle différent. Je suis un grand partisan de la répétition et dans cet esprit, je présente les étapes ci-dessous . SVP notez, cependant, que cette méthode n’est PAS limitée uniquement à des traumatismes abordés en groupe, la technique identique pourrait (et devrait peut-être) être utilisée de manière assez efficace pour des séances individuelles.
 
1. Demandez aux participants d’identifier, dans leur passé, un incident traumatique spécifique. Demandez que ce soit un incident qui a eu lieu au moins il y a 3 ans, afin de minimiser les interférences pouvant provenir des dynamiques d’un événement qui a lieu couramment. 
Voici un exemple : «l’époque où mon père m’a frappé, j’avais 12 ans».
Au contraire la phrase «mon père a abusé de moi» serait trop vague car il y a beaucoup de chances que les abus aient eu lieu lors de nombreux d’incidents. SVP notez que vous devriez sans doute indiquer aux clients de rester sur leur problème original car beaucoup d’entre eux risquent de passer à d’autres problèmes, dès qu’ils ont résolu le problème original.
 
2. Demandez aux participants de deviner à combien serait leur intensité émotionnelle (sur une échelle de 0 – 10). S’ils devaient imaginer l’incident, de manière vivace, instruisez-leur de ne PAS l’imaginer maintenant (bien que certains vont fermer les yeux et le faire quand même). 

deviner est une estimation surprenante hautement utile et….elle sert à minimiser la douleur. 
Faites-les écrire le résultat de leur estimation et faites-les lire, chacun, tout haut leur chiffre. 

Ceci vous donne une bonne notion de l’intensité pour les différents participants.
 
3. Demandez aux participants de développer une phrase pour l’utiliser avec l’EFT comme par exemple «cette émotion quand mon père m’a frappé» et alors procédez à un tour complet de tapotements.
 
4. Après ce tour de tapotements, demandez-leur de deviner à nouveau quelle est l’intensité et faites dire à chacun, tout haut, leur nouveau chiffre. D’une manière typique, ils donneront des chiffres sensiblement plus bas.
 
5. Faites-leur faire encore des tours complets d’EFT (ou bien votre procédure favorite de tapotements). 
A la fin de chaque tour, demandez les nouveaux chiffres. 

Dans mon expérience, un total de 3 ou 4 tours de tapotements suffit pour que tout le monde arrive à une estimation de 0 à 3.

6. Une fois que tout le monde est descendu à un chiffre d’estimation acceptable, alors refaites un tour complet de tapotements et après ce tour, demandez-leur d’imaginer l’incident de manière vivace. Remarquez que c’est la première fois que vous leur demandez de faire cela. Toutes les estimations jusque-là étaient relativement sans douleurs. Dans mon expérience, à peu près tout le monde arrive à zéro, et les autres à des chiffres très bas. S’il y a une exception ou deux, alors travaillez avec eux individuellement pour compléter le processus.
 
J’encourage toute personne qui travaille avec des traumatismes, d’essayer cette méthode. Essayez-là sur des groupes (y compris avec le processus de debriefing d’incidents traumatiques) Essayez-là individuellement. Essayez-là sur des vétérans de guerre, des victimes de viol ou de tortures. Essayez-là sur toutes situations où un traumatisme est impliqué, spécialement avec les personnes qui ont peur de l’intensité qu’elles ressentent quand elles en parlent ou quand elles «rentrent» dans l’incident.
 
Les thérapies énergétiques ont été très impressionnantes dans leur capacité de gérer des émotions négatives. C’est indubitablement clair pour les praticiens qui les utilisent. 

Je pense que la technique expliquée ci-dessus, bien maîtrisée, ajoute une composante utile à «l’art de la livraison». "
 
Paix à tous, Gary (Traduit par Claire) 


Steve Wells rend compte de la technique de «traitement des traumatismes, sans larmes»
 
"Bonjour Gary, Je viens juste de passer un week-end à présenter un séminaire de développement personnel incorporant l’EFT et d’autres techniques de thérapie énergétique. J’ai utilisé la « technique de traitement des traumas sans larmes et cela a réussi comme tu l’as décrit.
 
Il y avait 16 personnes, toutes évaluant, au départ, l’intensité des traumatismes à 8, 9, 10. 11 personnes sont arrivées à O ou près de O après 4 séries de tapotements, quand j’ai demandé de réimaginer à nouveau l’incident, mais de manière vivace. Les autres étaient à 4-5. Deux autres tours ont résolu presque tout. 

J’ai offert d’aider une dame, dont le niveau SUDS subsistait à 4 pendant la pause mais elle vint me dire qu’elle voyait comment s’en délivrer elle-même et voulait le faire quand elle aurait maîtrisé la technique.
 
La plupart des participants étaient absolument étonnés lorsqu’ils ont essayé à nouveau de ressentir leurs émotions, car ils n’en n’étaient plus capables. Le résultat le plus remarquable fut celui d’un homme qui ressentait un sentiment de tristesse incroyable depuis presque toute sa vie à propos de son père. Cette tristesse avait complètement disparu et il ressentait maintenant une sensation de paix totale. Vous auriez dû voir son visage. Cet homme avait eu, précédemment, un aperçu en EFT à un de mes séminaires. Il vint à cet atelier car après avoir utilisé l’EFT pour sa constante colère et son anxiété, sa femme avait dit que c’était comme si elle avait un nouveau mari.
 
Ce n’est pas nécessaire de dire qu’elle était variment heureuse qu’il veuille faire plus d’EFT. Je pense maintenant que sa propre mère ne le reconnaîtrait pas. 

En écho avec tes mots de ton séminaire de l’année dernière «Thérapeute Ultime»: «Mon Dieu, j’aime ce travail». "
 
Avec affection et tous mes vœux,
 
Steve. (Traduit par Claire)

 

Partie 11

Méthodes et Façons de Penser des Maîtres de l'EFT

Méthodes et Façons de Penser des Maîtres de l’EFT – PARTIE I
 
S’il y a une chose qui me concerne, ce sont les nombreuses personnes qui approchent l’EFT avec une compréhension limitée de ses potentialités et dès lors restreignent les bénéfices qu’ils pourraient en retirer. Dans cette partie et les parties suivantes, je voudrais considérer ce problème – et vous encourager à élargir votre vision de la libération que vous pouvez atteindre en utilisant ces merveilleuses techniques.
 
Je crois que nous devons nous donner comme but d’atteindre la libération complète et pas moins. Je veux dire, avec cela, qu’il ne s’agit pas seulement de la manière dont nous progressons pour chaque problème mais aussi du nombre et du type de problèmes que nous choisissons de résoudre ET les buts que nous nous donnons à nous-mêmes, dans la vie. 

Je crois que nous limitons notre libération : 

1. Lorsque nous n’utilisons pas l’EFT pour chaque problème que nous avons ; 
2. Lorsque nous ne continuons pas le processus jusqu’à ce que l’intensité soit complètement descendue à zéro ; 
3. Lorsque nous ne testons pas, dans la vie réelle, les changements obtenus, ou nous ne nous assurons pas que nous avons bien vérifié toutes les possibilités qui pourraient provoquer le retour potentiel des symptômes;
4. Lorsque nous utilisons uniquement l’EFT pour éradiquer les problèmes existants alors que nous pouvons également, avec l’EFT, nous créer de nouveaux futurs et atteindre nos buts ultimes.
 
Certaines personnes supposent que, du fait qu’elles ont vu que l’EFT était pratiquée pour soigner les peurs et les phobies, que ces dernières étaient les seuls problèmes que l’on pouvait éradiquer. D’autres personnes obtiennent un soulagement avec l’EFT à propos d’un problème mais ne réalisent pas qu’elles pourraient l’appliquer pour d’autres problèmes. 

J’ai un jour travaillé avec une cliente qui parvint à guérir d’une phobie grâce à l’EFT. La même cliente m’a recontacté 3 mois plus tard pour un autre problème à propos duquel elle avait besoin d’aide. Je lui ai dit «Avez-vous pensé utiliser l’EFT à propos de ce problème?», elle répondit « Oh, je suppose que j’aurais pu, mais je n’y ai pas pensé ! ». « Bien », lui dis-je « Pourquoi ne le feriez-vous pas là maintenant et vous me rappelez pour me dire comment vous vous en sortez ? ». Devinez quoi ? Elle découvrit qu’elle pouvait s’en sortir seule pour résoudre ce problème. Depuis, j’ai donné le même conseil à d’autres clients qui ont obtenu les mêmes résultats.
 
Combien de fois n’avons-nous pas, dans notre vie, des problèmes que nous pourrions résoudre avec l’EFT mais « nous n’y pensons pas». Faisons comme Gary le recommande et «Essayer l’EFT sur Tout» et vous serez surpris de vos succès. 

Nous nous complaisons à vivre avec nombre de problèmes alors que nous pourrions les traiter avec l’EFT. Par ailleurs, combien de fois nous travaillons sur un problème, pendant un certain temps, obtenons des succès puis nous le laissons s’accroître de nouveau dans notre vie ? 

Je l’ai vécu, moi-même, avec mon rhume des foins. La première année, j’ai appris l’EFT et je l’ai appliqué – ainsi que d’autres techniques énergétiques – avec assiduité sur les symptômes de mon rhume des foins (ex : «Même si j’ai cette congestion/Même si j’ai les yeux irrités/etc.") et mes symptômes ont diminué jusqu’à 90%.
 
Pour chacune des deux autres années, j’ai commencé le processus trop tard et je n’étais pas persévérant ni assidu avec mes tapotements – et dès lors ceux-ci ont eu peu, voire aucun résultats sur mes symptômes (excepté pour mes yeux irrités). Cette année, j’ai décidé de démarrer les tapotements bien avant que la saison traditionnelle des rhumes des foins ne débute. En outre, dès les premiers signes des symptômes et pendant toute la saison du pollen, j’ai appliqué l’EFT sur base régulière (tous les jours). Résultat, j’ai traversé toute la saison – qui fut considérée comme la pire d’entre toutes – pratiquement sans symptômes. J’ai appris, par cette expérience, l’importance de la persévérance pour de tels problèmes. Si on applique suffisamment le processus de l’EFT, les symptômes peuvent disparaître complètement et ne jamais réapparaître.
 
J’ai été témoin de cela avec nombre de mes clients qui avaient appliqué la technique avec assiduité, sur leurs problèmes physiques. Leur exemple m’incite maintenant à continuer jusqu’à ce que moi aussi je sois libéré de mes symptômes.
 
Dans les trois parties suivantes, je vais parler d’autres problèmes que nous avons besoin de résoudre, dans notre quête vers une libération plus grande. Dans la partie suivante, je vais analyser la nécessité de résoudre tous les aspects d’un problème, jusqu’à ce nous soyions totalement libérés de toute intensité qui subsiste. Après cela, je vais considérer les croyances qui bloquent nos progrès vers la libération totale. La dernière partie sera consacrée au procédé à suivre pour passer de l’élimination d’un problème à la vision-création qui permet de dégager plus du pouvoir total qu’offrent ces techniques.
 
Steve Wells.
 
Méthodes et Façons de Penser des Maîtres de l’EFT – PARTIE II

(Continuer Jusqu’à Atteindre la Libération Complète) 

Lorsque nous travaillons sur un problème particulier, continuons jusqu’à la libération complète. Ne supposons pas que si nous pouvons penser au problème, d’une certaine manière, il ne nous affecte plus et que le traitement est terminé. Testons si le problème ne nous perturbe plus , de toutes les manières possibles – et spécialement partout, dans le monde réel. 

J’ai appris à être plus prudent quant à présumer que les problèmes sont totalement résolus, et maintenant je teste de manière approfondie les changements survenus chez moi et chez mes clients. Il est important de vérifier complètement les résultats – et d’examiner si toute manière de penser au problème ou si tout ou partie de la manifestation du problème peut nous perturber. Si c’est le cas, il faut traiter davantage. 

J’ai vu l’importance véritable de traiter tous les aspects lors d’une séance publique que j’ai donnée, peu de temps après avoir appris ces techniques. Une femme qui avait la phobie des oiseaux a pu passer d’une peur totale , à la capacité de pouvoir penser à un oiseau sans la moindre peur. Pour je ne sais quelle raison, l’image d’un groupe d’oiseaux vint à mon esprit, tout en lui parlant. Dès lors, je lui demandai «et s’il s’agissait d’un groupe d’oiseaux?» Instantanément, elle sursauta et sa peur augmenta jusqu’à une intensité bien plus grande que précédemment. Une fois traité cet aspect supplémentaire, elle fut capable de sortir et de regarder les oiseaux (elle en compta 24). Je l’ai revue quelques mois plus tard et elle m’informa qu’elle avait été se promener, sans problème, dans la volière d’un zoo. 

Dans notre groupe de traitement des personnes qui avaient des phobies, nous avons travaillé avec celles qui avaient la phobie des petits animaux et le groupe fit des tours d’EFT, ensemble, en se concentrant chacun sur son problème particulier. Pendant que cela se passait, j’ai été stupéfait de voir se dérouler, très souvent, la scène suivante : lorsque je faisais un tour d’EFT et que je vérifiais, dans le groupe, l’intensité de la peur, ressentie par chacun, à l’égard de leur petit animal, une personne disait «cela ne me touche plus du tout, je crois que je suis guérie». En réponse à cela, je testais en lui demandant d’analyser tous les aspects du problème qui la perturbaient encore. Dans nombre de cas, la personne répondait qu’elle était incapable de trouver d’autres aspects et était incapable de donner une évaluation quelconque d’intensité. Toutefois, tout en continuant dans le groupe, une autre personne disait quelque chose comme « je me sentais bien mais j’ai commencé à penser que l’araignée était sur moi et maintenant je me sens plus mal ! ». C’est alors que la première personne s’exclamait «Oh oui !», du fait que la deuxième personne avait mis le doigt sur un autre aspect de la peur de cette première intervenante. 

Nous avons eu des exemples avec des problèmes tels que les pattes velues des araignées, la queue des souris et leur manière précipitée dont elles bougent. Pour chaque cas, une personne, dans le groupe, qui pensait qu’elle avait résolu son problème partiellement ou totalement, était mise en contact avec d’autres aspects, soulevés par quelqu’un d’autre du groupe. J’ai vu alors l’importance du traitement en groupe qui aide les gens à atteindre une guérison complète en révélant des aspects spécifiques sur lesquels les personnes pouvaient travailler. 

Depuis cette expérience, j’ai pratiqué le test de manière plus approfondie avec mes clients, afin d’être sûr que tous les aspects des problèmes, qu’il était possible d’examiner ensemble, avaient été traités. J’aime aussi, si c’est possible, avoir la preuve dans la vie réelle, que les changements restent valables, et malgré cela, je ne suis pas convaincu. Lorsque les personnes sont dans le problème, j’aime que la personne manipule la situation de toutes les manières possibles afin de trouver quelque chose qui provoquerait chez elles le symptôme. Si rien ne se passe, alors je suis convaincu. Toutefois, je crois qu’il est toujours important de réaliser que des aspects additionnels peuvent remonter à la surface. Ceci n’est pas une défaillance de la technique – il s’agit juste d’une autre partie du problème qui nécessite un traitement. Traitez-le et élargissez le champ de votre libération encore plus loin. 

J’ai l’opinion que beaucoup de traitements que j’ai dirigés, au début des premières années que j’utilisais ces techniques, n’étaient pas totalement la «panacée» que je pensais qu’elles étaient. Et maintenant, j’encourage mes clients –comme je vous encourage maintenant –d’aller jusqu’au changement complet. Cherchez assidûment les choses qui vous perturbent et traitez-les toutes. Allez jusqu’à la libération complète et rien d’autre.
 
Steve Wells

Méthodes et Façons de Penser des Maîtres de l’EFT – PARTIE III 

(Recherche de la Libération Emotionnelle Totale)

J’ai un problème avec l’hypothèse «c’est suffisamment bon» et de réduire l’intensité du problème jusqu’à un niveau suffisamment supportable. Cela semble très libérateur de sentir une intensité, qui était de 10, descendre à 2. Toutefois, être faiblement esclave d’un problème, peut devenir, à long terme, aussi perturbant que d’être esclave de beaucoup de problèmes. Une fois que nous avons atteint une intensité basse, ne limitons pas ce que nous pouvons atteindre. Déterminons-nous à atteindre pas moins que la libération complète. 

J’ai eu une cliente agoraphobique qui ne pouvait se rendre dans les grands magasins. Nous avons, dans les bureaux, descendu l’intensité de sa peur à zéro puis avons pris sa voiture pour nous rendre dans un grand centre commercial. Tout au long de la route je vérifiais comment elle se sentait et elle continuait de me dire qu’elle se sentait bien. Au parking du centre commercial, je réitérai ma demande encore une fois et elle me dit qu’elle allait bien. Prudemment je la mis au défi. Elle me disait que l’intensité de sa peur n’était que de 2 ou 3 sur l’échelle de 10. Elle sentait ce niveau très supportable.
 
Je lui dit alors «Si votre peur est à un niveau 2 ou 3 quand vous entrez dans le centre commercial, si quelque chose survient dans les magasins et que l’intensité monte de 5 points, vous serez à une intensité de 7 ou 8 – ce qui est assez insupportable. Par contre, si vous êtes à un niveau zéro, quand vous entrez dans le centre et que quelque chose survient, il est peu probable que votre peur monte au même niveau – et si elle monte de 5 points, vous serez à un niveau beaucoup plus supportable pour prendre des décisions que le niveau 7 ou 8». 

Assis dans la voiture, nous avons continué à travailler sur les aspects jusqu’à ce que l’intensité de la peur tombe à zéro et elle fut capable d’entrer dans le centre commercial toute seule. En fait, elle était partie depuis si longtemps que je suis allé la chercher et je l’ai trouvée heureuse d’être complètement libérée de sa peur.
 
Il peut y avoir une tendance à supposer que nous avons besoin de garder quelques uns de nos sentiments intenses, pour des raisons variées. Les exemples typiques, entre autres, sont les sentiments de culpabilité, les peurs de la sécurité et sentiments de « ne pas mériter ». Par exemple, beaucoup de gens croient qu’ils ont besoin de garder quelques peurs pour rester en sécurité – en d’autres termes, sans ces peurs ils risquent de perdre leur capacité d’être prudents. C’est une croyance erronée qui peut nous laisser dans un état de souffrances non nécessaires. D’autres personnes ont une croyance sous-jacente selon laquelle elles ne méritent pas d’être libérées du problème complètement ou que si elles sont libérées, ce serait mauvais pour elles, d’une certaine manière. 

La manière de traiter ces blocages tels que ces croyances, est d’abord d’identifier toutes les croyances que vous avez, qui sont la cause pour laquelle vous sentez que vous avez besoin – ou que vous méritez – de garder une partie (ou tout) de votre problème. Ajoutez ces fausses croyances au traitement EFT comme suit : 
«Même si je pense que j’ai besoin de garder une partie de ce problème pour rester en sécurité, Je m’accepte totalement et complètement.» 
«Même si je ne mérite pas de résoudre ce problème……….» et puis 
«Même si je ne mérite pas de résoudre complètement ce problème………»

 
Il y beaucoup d’autres exemples de blocages dus à des croyances qui peuvent être responsables de notre échec pour atteindre un résultat plus complet. Beaucoup d’auteurs (y compris le Dr. David Lake et moi-même, dans notre livre «Nouvelles thérapies énergétiques» ainsi que Fred Gallo dans son livre «Psychologie Energétique») donnent des exemples de blocages dus à des croyances typiques, pour que vous puissiez travailler sur ceux-ci. Toutefois, la façon la plus simple d’arriver à comprendre vos blocages c’est de vous demander quelles sont les raisons pour lesquelles vous ne pouvez résoudre votre problème complètement – ou pourquoi cela ne serait-il pas bon pour vous d’y arriver. D’habitude, les réponses à ces questions vont vous révéler vos croyances sous-jacentes et alors vous pouvez appliquer la technique de l’EFT sur ces dernières. Une fois cela fait, vous pouvez découvrir que continuer de tapoter sur «le problème» porte plus de fruits, maintenant.
 
Steve Wells.
 
Méthodes et Façons de Penser des Maîtres en EFT – PARTIE IV

(Au-delà de l’utilisation curative – Pratiquer l’EFT pour créer de nouveaux futurs et de nouvelles manières d’exister) 

Je pense que nous sommes arrivés à cette liste, pas pour uniquement résoudre nos problèmes mais plutôt, je pense que nous avons besoin de considérer quel but ultime avons-nous à réaliser dans notre vie – et alors envisager le moyen d’utiliser ces techniques pour nous faciliter le chemin vers plus de manières positives d’exister.
 
Je m’intéresse au concept de changement créatif plutôt que de changement curatif. Ceci concerne la création de petits changements qui, se superposant l’un sur l’autre, aboutissent au renversement complet de toute notre vie.
 
Je pense que lorsque nous considérons les questions qui vont suivre, nous nous ouvrons à une totale nouvelle direction pour utiliser ces techniques : 

- Qu’est-ce qu’il serait bon de créer dans ma vie?
- Qu’est-ce qui vaudrait la peine de faire pour le reste de ma vie? 
- Qu’aimerais-je faire ? 
- Qu’est-ce qu’il serait amusant de faire? 
- Quel genre de personne aimerais-je être, finalement? 

Au moment où vous allez vous poser ces questions, vous aurez des blocages. C’est bien et c’est une des raisons pour lesquelles nous avons l’EFT – pour nous aider à avancer au-delà des situations où nous sommes bloqués. Si nous avons utilisé l’EFT pour résoudre quelques problèmes mais que nous n’avons pas élargi nos buts plus loin que cela (jusqu’à ce que nous sentions une résistance), je pense que nous ne tapotons pas le pouvoir complet que peut nous apporter ces techniques. L’EFT, dans ce sens, peut devenir un outil d’évolution personnelle en nous connectant avec «l’ humain potentiel» et ouvrir l’horizon vers le «chemin du devenir». 

Quelle est la méthode pour accomplir cela?
 
J’aime commencer en demandant aux gens d’identifier quel genre de personnes ils aimeraient être. Si nous nous attelons à changer notre identité, nous pouvons changer toute notre vie. Comme le dit Zig Ziglar «Vous n’arriverez jamais à l’accomplissement si la manière dont vous vous définissez est insignifiante».
 
Récemment, dans un groupe d’une corporation, je travaillais avec une dame qui m’a dit qu’elle n’avait pas réellement de buts. Elle se sentait assez heureuse avec sa vie et en étant telle qu’elle était. Je suis toujours attentif à trouver une personne que j’entends dire cela et que je peux vraiment croire. Cette personne, j’en suis sûr, aura atteint la vraie victoire sur elle-même. Jusqu’à ce que je vois que ce que dit la personne est cohérent, j’ai tendance à considérer leurs mots comme un couvercle sur des peurs et une manière de penser à propos d’elle-même, qui les limite. 

En considérant la question ci-dessus, elle vint avec «je suis juste une personne ordinaire», comme une croyance courante. Sans émettre d’objections ni de jugement, je lui demandai de considérer la croyance contraire «je suis une personne extraordinaire » et de dire cette nouvelle croyance, à haute voix, ce qui, pour elle, sonnait totalement faux et même n’était pas souhaitable. Alors elle fit trois tours d’EFT sur cela. Au premier tour, elle se concentra sur la croyance courante (Même si je suis une personne ordinaire). Au second tour, elle s’attacha à la croyance alternative (Même si je suis une personne extraordinaire). Au troisième tour, elle focalisa son attention sur chaque croyance de manière interchangeable (Je suis une personne ordinaire/je suis une personne extraordinaire). 

Après avoir effectué ces trois tours, elle s’éclaira considérablement (auparavant, lorsqu’elle se décrivait comme une personne ordinaire, sa mâchoire était fermée et son visage, sombre. Elle dit, avec exaltation «je suppose que je suis réellement une personne extraordinaire». Mais pas seulement, sa manière de penser, peu avant, à propos d’elle-même et de sa vie n’avait plus d’attrait, était faible, inanimée et ne l’attirait plus . Ses buts, dès lors, avaient changé. Elle était capable maintenant de regarder vers des directions qu’elle était incapable de considérer plus tôt – et elle se sentait optimiste à l’idée de changer sa vie.
 
Si vous voulez réellement changer votre vie, considérez comment vous vous définissez par rapport à vous-même. Pensez à ce que vous voudriez être. Puis appliquez l’EFT aux objections intérieures qui s’expriment à propos de l’idée d’être cela maintenant. Continuez jusqu’à ce que vous ayiez un réel sentiment de cohérence (‘tu es cela’). Ce qui suit, généralement, c’est un sentiment d’exaltation de lâcher la laisse du pouvoir personnel et du potentiel positif. Ceci est l’une des nombreuses manières dont nous pouvons utiliser l’EFT afin de nous assister dans le processus de construction de nouveaux futurs. 

Steve Wells (Traduit par Claire)

 

Partie 12

Bienfaits partagés grâce à l’EFT

Restez avec moi sur ce chapitre. Le processus suivant offre la possibilités de: 

1. Permettre à beaucoup de personnes d’atteindre une libération émotionnelle substantielle dans leur espace de vie sans devoir devenir des experts en EFT.
 
2. Accélérer remarquablement le travail profond sur le cœur du problème, dans un groupe.
 
Ceci n’est pas parfait. Tout le monde ne va pas obtenir des résultats remarquables et souvent les personnes auront besoin d’une aide professionnelle pour maximiser le processus. 

Mais, suivant mon expérience, nombre d’entre elles devraient bénéficier des bienfaits de cette technique, à une grande échelle. C’est très facile…..vraiment facile…à faire. En fait, la plupart peut en retirer de solides résultats sans connaître grand chose à l’EFT. J’aurais voulu avoir pensé à cela plus tôt. 

Je vais développer cette idée ci-dessus avec quelques expériences personnelles. Toutefois, d’emblée je peux dire que cette idée implique que vous tapotiez pour quelqu’un, pendant que cette personne applique l’EFT. Ceci est très intéressant car, si vous gardez «à l’arrière-plan» votre propre problème et que vous tapotez pour le problème de quelqu’un d’autre, vraisemblablement vous allez résoudre le vôtre même si vous tapotez pour le problème de quelqu'un d'autre. Vous allez, en effet, parallèlement, opérer la résolution de votre problème et «emprunter les bienfaits» des tapotements de l’autre. 

Voici comment l’idée m’est venue……
 
Il y a quelques mois, j’eus l’occasion de faire une démonstration d’EFT à un groupe de 15 débutants. Je demandai à un volontaire de venir travailler avec moi, devant le groupe. Laura accepta de venir explorer un problème d’abus très grave, dans son enfance. 

Ce qui était intéressant c’est que les membres de ce groupe, très diversifié, n’avaient rien en commun. C’étaient des étrangers venus de partout aux USA, qui, faisant partie d’un grand congrès, s’étaient rassemblés pour explorer leur développement personnel. Ma démonstration n’était qu’une petite intervention dans ce très vaste congrès. 

Comme j’avais peu de temps (30 minutes), et vu que je voulais les impliquer personnellement le plus possible dans les techniques de l’EFT, je décidai que je tenterais une expérience. Je demandai à chacun de se connecter à un événement spécifique de leur passé, qui les dérangeait toujours. J’insistai pour que ce soit celui qui était le plus intense et leur demandai d’estimer l’intensité émotionnelle, sur l’échelle de 0 à 10 et les résultats furent entre 7 et 10.
 
Je leur fis faire un film mental de l’événement et d’en écrire le titre ainsi que l’intensité émotionnelle entre 0 et 10. Cela pris seulement quelques minutes et tout le monde s’était connecté à un événement sur lequel ils pouvaient tapoter. 

Alors, pendant que je tapotais avec Laura, je demandai au groupe de tapoter avec nous deux, même s'ils tapotaient sur le problème de Laura. Ils devaient dire les mêmes phrases que celle-ci, tapoter aux mêmes endroits qu’elle et en même temps,précisement comme s'ils étaient Laura. Je supposais que chacun allait se diriger sur son propre problème car je leur avais répété de garder celui-ci « à l’arrière-plan » de leur conscience. J’espérais que leur système intérieur ferait les parallèles adéquats tout en procédant avec Laura. 

Le résultat me surprit et m’intrigua. Après avoir fouillé, pendant 10 minutes, tous les aspects du problème de Laura, qui étaient apparemment uniques pour elle, nous avons atteint la libération émotionnelle de cette dernière pour son problème spécifique. Comme test du succès, je lui demandai de sortir de la pièce pour qu’elle soit seule et essayer d’être perturbée. Elle revint, le sourire aux lèvres car elle ne trouvait plus aucune trace du problème qui l’avait fait pleurer, mise en colère, etc., peu avant l’EFT. Nous avions éliminé, avec succès, le poids de son problème intense, y compris tous ses aspects.

Par curiosité, je demandai aux membres de l’audience de se reconnecter sur leur propre problème spécifique et à ma grande satisfaction, tous…..et je dis bien tous….annoncèrent une intensité descendue à 0 et 1 (rappelez-vous que leurs évaluations antérieures étaient de 7 à 10). 

Comment cela avait-il pu se passer ? Après tout, ils étaient suposés tapoter pour le problème de quelqu'un d'autre. Ils n’avaient pas creusé sérieusement, dans les détails, leur désagréable problème ni utilisé le langage spécifique à l’EFT ni effectué un travail de détective pour découvrir le cœur de leurs problèmes. Ils n’y eut, apparemment, aucune larmes ni aucun moments anxieux non plus. Néanmoins, ils rapportèrent tous des résultats remarquables. Leurs problèmes étaient devenus inexistants, en quelques minutes. 

Hummmmm...
 
Après cela, il y a un mois, j’animais un groupe de travail au Congrès de Psychologie Energétique de Toronto où Marcia Platt accepta de travailler avec moi, devant 75 personnes, sur un problème de succès professionnel. Pour faire une expérience, je demandai à l’audience entière de choisir un événement spécifique de leur vie. De la même manière qu’avec l’exemple de Laura, je demandai de tapoter avec Marcia, comme s'ils étaient Marcia. Les événements pouvaient être relatifs à toutes sortes de domaines, donc pas uniquement au travail. 

D’une manière typique, Marcia et moi avons mis rapidement à jour un événement spécifique, avec son père, qui était fondamental (le cœur du problème) pour son problème relatif au travail. Cet événement comportait beaucoup d’aspects, évidemment, et je passai 20 à 30 minutes à tapoter sur chacun d’entre eux. Pendant tout ce temps-là, les membres de l'audience tapotaient les mêmes points et avec les même mots, comme s'ils étaient Marcia. 

A la fin de l’expérience, je demandai à l’audience combien de personnes avaient remarqué des résultats remarquables à propos de leurs problèmes individuels et 70% d’entre elles ont levé la main. Cela fait presque 100% puisque 25 à 30% des membres de l’audience s’étaient abstenu de tapoter puisqu’ils venaient de participer, pendant 2 jours, à un atelier d’EFT. 

C’est fascinant n’est-ce-pas ? Lorsque j’appelai Marcia pour faire un suivi avec elle, elle se rappela que beaucoup de participants vinrent lui dire combien leur situation était parallèle à la sienne. Attention, les détails étaient évidemment différents mais le système intérieur de ces personnes fit le nécessaire pour déceler leurs propres parallèles. Dès lors, elles ont retiré des bienfaits majeurs, en suivant tout le monde. Sans douleur mais profondément. 

Pour moi, il est indéniable que l’on peut emprunter des bienfaits majeurs de par cette méthode. En procédant ainsi, non seulement les personnes se connectent à leurs propres parallèles, mais nous devons aussi reconnaître le concept spirituel d’Unité qui s’est opéré ici. Nous sommes connectés. Nous sommes Un – même si cela apparaît être le contraire.
 
L’aide professionnelle pour obtenir le plus de bienfaits de cette méthode, peut être critiquée et c’est une bonne idée de faire, simplement, des remarques ou modifications. Je recommande vivement cela. Par ailleurs, je recommande aux professionnels d’utiliser cette méthode dans les groupes car, grâce à elle, je pense que l’on peut accélérer la guérison, de manière remarquable.
 
C’est aussi un outil de guérison parfait, que les professionnels peuvent assigner aux clients, comme devoir à faire à la maison, entre les séances. Ce serait idéal, d’envoyer vos clients à la maison, avec quelques unes des vidéos de vos séances filmées qu’ils pourront suivre facilement. Ils n’auront qu’à s’asseoir dans leur salon, identifier un problème (un événement spécifique) et tapoter sur le problème de la personne filmée sur la vidéo. Leur système découvrira leurs propres parallèles à cet autre problème et arrivera à l’Unité pour opérer sa guérison. Les débutants n’ont même pas besoin de connaître l’EFT pour bénéficier de cette expérience. Il s’agit juste de faire le perroquet en répétant les mots de l’autre et tapoter sur les mêmes points que la personne, sur la vidéo, est en train de tapoter.
 
Je ne serais pas surpris d’apprendre que les meilleurs résultats surviennent pour des groupes qui pratiquent cela ensemble – c’est le concept de l’Unité – mais il est clair pour moi que beaucoup de personnes peuvent emprunter des bienfaits majeurs en tapotant seules, devant leur vidéo ou leur ordinateur.
 
Je vous en dis plus, plus tard. 

Je vous embrasse tous, Gary 

Avertissement: cette technique peut faire remonter à la surface d’autres problèmes, dont vous n’êtes même pas conscient, qui nécessiteront des tapotements. Cela arrive rarement mais peut se passer. Dès lors, s’il vous arrive de vous sentir plus perturbé, au lieu du contraire, pendant la durée de cet exercice, sachez qu’il s’agit d’une opportunité très utile pour votre guérison. Si cela arrive stoppez immediatement (de tapoter sur le cas filmé) et utilisez ce qui remonte à la surface, pour l’approfondir. Si vous pouvez identifier exactement ce nouvel aspect qui fait surface, réglez-le directement. Sinon vous pouvez essayer de tapoter « Même si quelque chose d’autre me perturbe à propos de ce cas…. ». Cela pourra être un moyen de déterrer des aspects cachés d’un problème et de les clarifier de manière systématique - - vous aurez une sorte de bonus.

 Davantage sur « Emprunter des bienfaits»

Bonjour tout le monde, 

J’ai reçu beaucoup de réponses enthousiastes à l’introduction de ma technique «emprunter des bienfaits» à l’EFT. Pour beaucoup, cela représente un grand pas vers la rapidité et l’efficacité des résultats avec ces procédures. 

En d’autres termes, ce procédé permet à quelqu’un qui a très peu, voire aucune expérience en EFT, de tapoter pour quelqu’un qui l’applique (par exemple, en séance, pendant un séminaire, dans un groupe ou devant la vidéo) et d’en emprunter des bienfaits profonds. Ceci est la vérité même si les problèmes sur lesquels on tapote semblent être tout à fait différents des nôtres. Je ne veux PAS dire, par là, que l’aide professionnelle doit être écartée, mais plutôt que cette procédure propose un outil substantiel à l’aide thérapeutique. 

Ci-après, voici quelques pensées/bienfaits à propos de cette idée: 

1. Pour beaucoup de personnes, cette procédure leur permet un moyen pour une sécurité émotionnelle supplémentaire. Comme vous le savez, l’EFT est assez doux mais certaines personnes se connectent à des problèmes assez intenses et cela prend un certain temps pour diminuer l’intensité. Avec la technique « emprunter des bienfaits », toutefois, les clients identifient souvent leurs problèmes et donc tapotent avec quelqu’un d’autre sur un problème qui, apparemment, est assez différent. Donc, il y a un certain détachement en faisant le processus puisque le problème original du client est traité « à l’arrière plan ». 

Ceci, selon mon expérience, aide à minimiser toute intensité non désirée tout en arrivant à terminer le travail. La procédure peut ou ne peut pas permettre la résolution complète du problème, mais, si on procède convenablement, on arrive vraisemblablement à émousser le problème (peut-être plus). Très efficace, très utile, très humain. 

2. Cette technique peut également être un moyen magnifique d’arriver, aisément, au cœur des problèmes et d’accomplir un vrai travail profond. Ce succès dépend, bien sûr, si l’on applique l’EFT à fond et avec créativité. Si une personne procède avec la technique directe et qu’elle a de la chance d’être prise en mains par un Maître de l’EFT, les chances de faire un vrai travail profond augmentent pour toutes les parties impliquées. Ces Maîtres ont appris à rechercher et à libérer les aspects préoccupants, le cœur des problèmes et les reliquats perturbants qui remontent à la surface, lors du traitement de problèmes compliqués.
 
3. Un moyen aisé de tapoter pendant des séances créatives d’EFT, filmées sur vidéos, c’est de les choisir. Comme vous le savez, ces vidéos contiennent des sessions récentes et beaucoup d’entre elles sont diversifiées.. Identifiez votre propre problème et tapotez en même temps que la vidéo avance, et cela dans votre salon. Ce qui est intéressant, c’est que les sujets traités n’ont aucune importance étant donné que votre système fera le nécessaire pour déceler vos propres parallèles par rapport aux problèmes traités sur la vidéo. Cependant, vous pouvez tapoter sur certains problèmes qui y sont traités. 

Comme toujours, j’émets des réserves pour certaines personnes qui ne devraient pas essayer des techniques de guérison sans la présence d’un professionnel qualifié. Donc, prenez vos responsabilités quant à l’utilisation de l’EFT. 

Voici une liste de séances filmées sur vidéos, que vous pouvez visionner: 

Séances que vous pouvez trouver sur le cours de base de vidéo anglais : 

Partie I

vidéo 1 Dave : peur de l’eau 
vidéo 2 Cindy : douleur à l’épaule 
vidéo 2 Veronica : viol par son père 

Partie II 

vidéo 3 : Jason : colère et trahison 
vidéo 3 : Veronica : abandon 
vidéo 3 : Sandhya : problèmes avec l’holocauste 
vidéo 4 : Marlys : chagrin d’amour
vidéo 4 : Kathy : peur d’être touchée
vidéo 5 : Connie : tension dans la mâchoire 
vidéo 5 : Patricia : asthme
vidéo 6 : Groupe EFT sur les besoins addictifs 
vidéo 7 : Groupe EFT sur les phobies
 
Vidéo « Steps towards becoming the Ultimate therapist » 
Ces vidéos sont plus détaillées que celles du cours de base d’EFT.
vidéo 9 : Tom : Peur de parler en public 
vidéo 12 : Gibson : mémoire de « combats » 
vidéo 12 : Leslie : mémoire « d’attaque » 
vidéo 14 : Craig : vessie inhibée 
vidéo 14 : Martha : être réservée 
vidéo 16 : David : Peur de parler en public 
vidéo 16 : Joyce : problème de santé (cancer) 
vidéo 17 : Jane : accident
 
Il y a encore des séances sur :
- chasser la douleur
- visualiser les tapotements
- respiration entravée
 
Dr. Fred Gallo, Dr. Larry Nims, Tapas Fleming et Marilyn Gordon font aussi les mêmes séances. 

Vidéo «Palace of Possibilities» 
Réparties dans ces 13 vidéos, vous trouverez des séances utiles pour «emprunter des bienfaits». Quelques vidéos traitent d’un cas individuel et d’autres d’une séance en groupe sur: 

a. douleur physique (voir le nez de Lori où je me suis concentré sur son cas, très intéressant) 
b. besoins addictifs
c. problèmes de respiration
d. mémoires traumatisées 
e. phobies 
f. boycotts au travail 

4. Pour terminer, un bénéfice remarquable peut être retiré, par les thérapeutes, tout en expliquant les procédures « emprunter des bienfaits » à leurs clients. Les professionnels (à titre personnel) identifient un de leurs propres problèmes et tapotent avec le client. 

Dr. Jane Holmes porta cette idée à mon attention et expliqua ce qui suit : «Il m’apparut que cela pouvait être une méthode merveilleuse, non seulement à enseigner aux clients et aux groupes, par les thérapeutes, mais aussi elle pouvait apporter des bienfaits aux thérapeutes, tout en tapotant avec leurs clients (ce que la plupart font déjà). Je tapote souvent sur mes propres points de méridiens pendant que je guide le client dans la procédure de tapotements. Toutefois, je n’ai jamais pensé à commencer par cette étape préliminaire de me connecter sur un de mes propres problèmes « à l’arrière plan », avant de tapoter avec le client sur son problème. Je suis impatiente d’essayer cela à ma prochaine séance. Cela éliminera certainement l’excuse « je n’ai jamais le temps de m’arrêter pour travailler sur mes problèmes »…Merci ! 

J’espère que ceci vous aide. 

Je vous embrasse, Gary 

En savoir plus sur « Emprunter des Bienfaits » par le Dr. Carol Look 

Bonjour tout le monde, J’ai récemment introduit la technique «Emprunter des Bienfaits» comme un outil d’EFT pour assister les personnes à atteindre le cœur des problèmes. Cela implique que l’on tapote sur le problème d’une personne, soit en regardant une session EFT, durant un séminaire ou sur une bande vidéo. Bien que cela ne soit pas parfait, la technique apporte des résultats de qualité et offre une manière d’ouvrir la porte vers le cœur des problèmes. 

Dr. Carol Look partage son expériences à ce propos et nous montre d’autres utilisations – y compris tapoter en même temps que l’on visionne notre propre séance EFT, filmée sur vidéo. Elle partage ses idées avec son style clair, habituel, et nous fait un témoignage personnel poignant, à la fin de cet article.
 
Je vous embrasse, Gary. 

J’ai entendu parler du phénomène «Emprunter des Bienfaits», lorsque j’animais ma première classe où j’enseignais l’EFT, à New York. Des participants vinrent me voir, à l’interruption, pour me dire que leurs problèmes avaient partiellement été résolus ou mystérieusement été éliminés, en tapotant pour le problème de la personne qui faisait la démonstration devant le groupe. 

J’expérimentai cela pendant mes classes suivantes. Les bienfaits pour le groupe, n’arrêtent pas de m’intriguer.
 
Je fais également des consultations par téléphone, dans toute la région, et beaucoup de personnes enregistrent leurs communications téléphoniques sur des cassettes audio. Habituellement, je donne des « devoir » entre les séances, et demande aux clients d’écouter nos séances enregistrées et de tapoter en même temps. Il n’y a pas de travail en plus à faire, ni de réflexion ni d’analyse. Quoi de plus facile que de répéter les mots et de mimer les tapotements d’une séance filmée ? (Pour les communications téléphoniques, je décris un après l’autre, les points à tapoter, ainsi c’est facile à suivre quand on réécoute la cassette audio).
 
A peu près 100% du temps, les clients me disent combien ils profitent de ces devoirs. Cela aide leur perspicacité à découvrir d’autres éléments et ils ont l’impression qu’ils ont assisté à une autre séance gratuite. Beaucoup de clients rapportent qu’en se regardant sur la vidéo de leur propre séance filmée, ils découvrent de nouveaux aspects de leur problème, des couches plus profondes émergent. En outre, le fait de se regarder eux-mêmes sur la vidéo, leur permet d’avoir une certaine distance émotionnelle très saine qu’ils sentent mériter.. Un exemple très clair est celui de Kishan Ballal (qui m’a autorisée à citer ses paroles) qui dit «Il m’apparut que je regardais un étranger avec lequel je n’avais aucunehistoire ni aucune implication ….
 
cette dissociation mentale semble me permettre d’en sortir et d’être légèrement curieux plutôt que d’être désespéré à essayer de m’en sortir…. ».
 
Un autre aspect de «emprunter des bienfaits» que j’ai découvert très utile, apparut lors d’un séminaire d’hypnose. Des clients me posent souvent la question de savoir ce qu’ils doivent faire si, dans une session publique où ils appliquent l’EFT, ils sont embarrassés. Je leur suggère alors qu’ils utilisent la visualisation des techniques de base, en fermant les yeux et de m'emprunter pendant l’exercice en imaginant me «voir» tapoter avec eux, «m’entendre» faire des suggestions pour ce qu’il faut dire, et de me «sentir» (ou sentir eux-mêmes) tapoter leurs propres points. Beaucoup de personnes «m’empruntent» également lorsqu’elles se sentent bloquées ou qu’elles manquent de confiance pour trouver les bonnes phrases, lorsqu’elles pratiquent dans leur salon, en privé. Cela fonctionne très bien. (Comme vous pouvez l’imaginer, beaucoup de clients aiment « emprunter » Gary de la même manière et imaginer que c’est lui qui fait les suggestions ainsi que les tapotements pour eux. 

Imaginez où nous serions si nous n’avions pas pu emprunter Gary, pendant ces années…. :-) 

Angles additionnels pour «Emprunter des bienfaits» : 

1. Regardez-vous dans le miroir lorsque vous tapotez vos conflits qui provoquent les émotions les plus profondes. Cela fonctionne spécialement bien pour les problèmes de manque d’estime de soi. Parfois, des clients qui me contactent pour une séance par téléphone, se regardent, pendant le coup de fil, dans le reflet de l’écran de leur ordinateur, pour accroître le soulagement émotionnel. De même que les affirmations apportent automatiquement une «fin à la série», vous regarder dans le miroir lorsque vous dites «Je m’accepte profondément et complètement», va déclencher un inconfort qui, dès lors, est mis en évidence et peut donc être traité, pendant la séance.
 
2. Sortez des vieilles photos de famille et notez comment vous vous regardez ou vous vous sentez dans ces photos. D’abord, tapotez comme si vous jouiez le rôle de quelqu’un qui tapote pour vous, jeune, sur ces photos. « Même si elle a l’air triste, elle était une bonne fille… »,ensuite tapotez directement «Même si je me sentais en colère durant les vacances en famille, je m’accepte profondément et complètement ». Cette technique permet d’accéder à des sentiments vivants et donc guident vers le chemin de la guérison profonde et de l’intégration des émotions.
 
3. Pour terminer, je demande aux clients qui regardent souvent la télévision, des films ou pièces de théâtre, de tapoter sur les sentiments de « détresse » des acteurs ou actrices. 
«Même si elle se sent insécurisée par cet homme…»
«Même si elle ne veut pas admettre son erreur…» 
«Même si elle a peur de se confronter à la situation… ». 


Les clients ne doivent pas identifier leurs propres problèmes, au départ, mais juste tapoter sur la détresse à laquelle leur propre système ne peut pas s’empêcher de se connecter, en regardant sur un grand écran l’inconfort de quelqu’un d’autre. 

Note finale sur «Emprunter des bienfaits» :
 
Merci à tout le monde à qui j’ai emprunté la force, la compassion et l’espoir tout au long de ces dernières années. Deux semaines avant la Noël, moins de trois ans après son diagnostic initial, ma sœur Charlotte mourut d’un cancer. Sans la puissance de l’EFT, votre soutien et vos mots gentils, je suis certaine que je n’aurais jamais supporté les mois précédant sa mort ni les semaines qui suivirent. Je n’aurais pas pu, non plus, rassembler et maintenir l’énergie nécessaire pour dire le radieux panégyrique funéraire devant 400 personnes, ami(e)s et famille, profondément affligés. On m’a demandé «où as-tu trouvé cette énergie ?» «Comment as-tu pu réussir cela ?» «Les mots venaient-ils du canal entre Dieu et ta sœur ?». Inutile de vous dire que je n’avais pas de réponse. Ce que je peux dire c’est que je n’ai jamais été seule, je n’étais pas seule lorsque je parlais dans l’église et je n’ai pas été seule dans mon chagrin.
 
Le courage et la grâce de ma sœur, qui étaient palpables même lorsqu’elle savait qu’elle allait laisser derrière elle, un mari, deux petits enfants, nos parents et trois sœurs, me servira de modèle que je veux emprunter pour le reste de ma vie. Bien que nous étions toutes les deux nourries du partage de cette expérience, nos leçons, toutefois, semblaient différentes. J’empruntai de ma sœur l’impressionnante acceptation simple de la mort, tandis qu’elle emprunta de moi l’amour de la vie. Et, comme je l’ai dit à la foule présente aux funérailles, je voudrais volontiers retraverser cette douleur de nouveau si cela pouvait lui donner le soulagement qu’elle avait gagné et mérité la nuit de sa mort. 

Beaucoup d’entre vous ignorent combien vous avez été généreux. Souvent, sans vous connaître et avec votre permission, pour d’autres, j’ai emprunté votre sagesse et votre courage de partager et de grandir. Votre force, vos histoires, votre persévérance et votre bonne volonté pour témoigner de votre vulnérabilité avec les risques de se révéler en public, ont été d’une profonde valeur pour moi comme lectrice et collaboratrice de cette liste de courriels. 

Avec ma profonde gratitude 

Carol Look. (Traduit par Claire)
 

Partie 13

Comment appliquer l’EFT à vous-même, en profondeur

Bonjour tout le monde, 

Steve Wells, australien, rédacteur participant EFT, partage cette méthode simple mais puissante pour retirer le plus possible de l’EFT, quand vous l’appliquez à vous même.
 
Il appelle le processus «livre de bord» qui implique, c’est essentiel, d’écrire tous les aspects supplémentaires, croyances et pensées qui remontent à la surface, pendant que l’on applique l’EFT. Chaque aspect étant une voie à explorer avec l’EFT qui, si on ne l’écrit pas, tend à entrer dans l’oubli. Toutefois, écrire (et traiter) cette guirlande de pâquerettes d’événements, permet d’expérimenter une expérience plus en profondeur, plus en détails.
  
Ce concept n’est pas limité uniquement aux personnes qui appliquent l’EFT à elles-mêmes. Il offre aux thérapeutes la même possibilité de travailler plus en profondeur, lorsqu’ils aident leurs clients à appliquer l’EFT. Le client peut prendre note, pendant la séance ou comme devoir à la maison entre les séances. De quelque manière qu’on procède, de nouvelles perspectives, le cœur des problèmes, et autres vont, vraisemblablement, faire surface. Une grande aide, en effet. Steve donne les détails, dans l’article ci-dessous. 

Je vous embrasse, Gary 

J’ai découvert que c’était très productif de tenir un journal de bord, pendant que j’appliquais l’EFT, en face de mon ordinateur. Je commence par décrire, sur mon clavier, le défi, le problème, la pensée négative, la croyance négative ou le comportement sur lequel ou laquelle je veux travailler. Je fais alors un tour ou deux d’EFT sur ce problème. Vu que de plus en plus de pensées et sentiments font surface, je dactylographie ceux-ci, et ils s’affichent sur l’écran. 

Je peux dactylographier assez rapidement et vu que je travaille différents aspects, cela m’aide beaucoup de voir – et de sentir – les changements qui apparaissent littéralement en face de mes yeux. Quels que soient les aspects qui font surface – émotions, souvenirs, pensées ou croyances – je les dactylographie et alors je les inclus dans une nouvelle série de tapotements. 

Au fur et à mesure que j’écris, se fait jour une compréhension plus claire et plus consciente de mes problèmes et je découvre que les tours de tapotements consécutifs sont de plus en plus concentrés et dès lors plus productifs. J’ai découvert qu’écrire sur le clavier de mon ordinateur me réussissait. Toutefois, pour ceux qui préfèrent écrire, prendre note dans un journal de bord est tout aussi efficace, pendant qu’ils font les tours de tapotements sur leurs divers aspects.
 
J’ai découvert que la meilleure caractéristique de cette approche, apparaît à la fin de la séance de tapotements. Lorsque je relis, sur l’écran, tout ce que j’ai écrit, je constate les progrès que j’ai faits, par rapport à mon point de départ. Je suis souvent intrigué du chemin que j’ai parcouru et je suis reconnaissant de constater que les problèmes ou les aspects sur lesquels j’ai commencé ma séance, ne m’importunent plus du tout. 

J’ai remarqué que pendant mes séances régulières, ma tendance naturelle est de passer d’un aspect à l’autre. Dès lors que l’aspect précédent a tendance à disparaître naturellement de ma conscience, il m’est facile d’oublier que j’étais très perturbé, lorsque j’ai commencé à tapoter sur ce dernier. Nombre de fois, je n’ai réalisé le bénéfice complet de mes séances régulières de tapotements que longtemps «après», au moment où j’étais confronté à la situation en question, qui m’aurait bouleversé auparavant et que je constatais qu’elle ne me dérangeait plus. Je suis sûr que cette constatation est familière pour les personnes qui se tapotent régulièrement.
 
La méthode du journal de bord permet de surmonter ces défis et vous assiste, non seulement, .à clarifier les aspects variés, au fur et à mesure que vous tapotez, mais aussi vous permet de réaliser et de fêter les changements survenus en vous, immédiatement après avoir effectué les tapotements. Je trouve que ce retour de résultats positifs est un élément gratifiant de cette approche et je la recommande à toutes les personnes qui veulent aller plus loin, dans leurs séances de tapotements. 

Steve Wells. (Traduit par Claire)

Partie 14

Méthode EFT «indispensable» pour les enfants

J’espère qu’un jour les médias publics choisirons cet article et annonceront ses bienfaits au monde. L’idée, selon moi, mérite une place important dans les émissions «60 minutes», «Oprah» et toutes les publications orientées sur les relations parents/enfants, tout autour de la planète.


Appliquée convenablement, cette idée va lancer nos enfants vers l’âge adulte, dotés d’un niveau élevé de paix intérieure et de confiance en eux. Si chaque enfant recevait ces bienfaits, nos possibilités de paix mondiale dépasseraient de loin celles promises par notre autorité militaire, ses bombes et autres menaces. Oui, si chacun recevait habilement ces bienfaits, notre autorité militaire, ses bombes et autres menaces deviendraient vraisemblablement inutiles. La guerre n’est pas nécessaire pour ceux et celles qui ont réellement une paix personnelle.
 
L’idée de base est simple. Chaque nuit, pendant qu’ils bordent leurs enfants au lit, les parents devraient demander… 

«Peux tu me dire les bonnes et les mauvaises pensées ainsi que les bonnes et les mauvaises choses te sont arrivées aujourd’hui ? »
 
Alors, pendant que les événements sont racontés (bons et mauvais), les parents devraient doucement et avec amour soit tapoter ou doucement frotter les points EFT.
 
Résultats à attendre :
 
Les habitués à l’EFT peuvent déjà voir les bienfaits de tapoter sur les «mauvaises» choses (nous parlerons plus tard des «bonnes» choses). Quand l’enfant raconte l’histoire, il/elle est clairement «concentré dans le problème». Dès lors, tapoter les points EFT va vraisemblablement résoudre les problèmes ou, au moins, diminuer leur impact sur l’enfant. 

C’est un point grave car les enfants pêchent constamment «des choses» chez les parents, les professeurs, pairs, télévision etc. Ces données continuent d’arriver et s’accumulent tout au long des années pour remplir ce que nous, les adultes, appelons souvent nos « sacs de déchets émotionnels ». Si ces données sont non résolues, elles vont, évidemment, devenir des «limites» et contrecarrer l’accomplissement de nos vrais potentiels. Ces peurs, culpabilités, chagrins et traumatismes ont souvent un effet orageux sur nos «réalités d’adultes» et coûtent très cher à notre paix personnelle et à nos portefeuilles.
 
Quelques exemples de «mauvaises» choses que les enfants pourraient raconter seraient :
 
«Papa m’a effrayé quand il a crié sur moi»
«J’ai vu un monstre manger des gens, à la télévision»
«Mon professeur pense que je ne suis pas très malin» 
«Je ne peux pas courir aussi vite que Jim » 
«Donna est plus belle que moi» 
«Le prêtre a dit que je devais être parfait sinon Dieu ne m’aimera pas».
 

Il y a évidemment des milliers d’autres exemples qui s’installent comme des hôtes non invités, dans le psyché des enfants. La plupart sont de la fiction et, on peut soutenir qu’ils ont un impact bien plus grand sur le déroulement de la vie de l’enfant que leur éducation. 

Alerter les parents permet une opportunité évidente d’éviter, quotidiennement, ces «suceurs de confiance en soi». Par ailleurs, ce procédé peut être très consolidant pour les relations entre parents et enfants, car les enfants aiment être touchés (tapotés, frottés) d’une manière affectueuse. Quand vous aimez vos (nos) enfants de cette manière, vous pouvez leur poser plus de questions à propos de «Que s’est-il passé aujourd’hui» et entrer plus profondément dans les problèmes. En outre, vous pouvez proposer des reformulations (pensées alternatives), pendant que vous tapotez, ce qui aura, fort probablement, plus d’effet que de parler de ces problèmes, dans une conversation normale. 

Cette méthode est également utile pour les enfants en bas âge, avant qu’ils ne parlent. Bien que ces enfants ne sont pas capables de vous dire ce qui les perturbe, le seul fait qu’ils pleurent ou montrent une autre détresse, indique que quelque chose (par ex. un traumatisme ou un inconfort physique) a besoin d’être résolu. Pendant ces périodes de détresse, l’enfant est «connecté au» problème et dès lors, utiliser l’EFT est de première importance. Ajouter les tapotements aux habituels «là là» et autres mots apaisants, va vraisemblablement rapporter des résultats majeurs à long terme.
 
Vous avez, peut-être, remarqué que je n’ai pas inclus la technique des phrases utilisées pour l’EFT, au cours du processus ci-dessus. Cela pourrait être utile, bien sûr, bien que les enfants semblent en avoir moins besoin que les adultes. Si vous introduisez des phrases, vous pourriez utiliser les mots ci-dessous - - le visage des enfants s’éclaire lorsqu’ils disent …..
 «Même si j’ai………………..je suis encore un super enfant»
 
Comme je l’ai dit précédemment, je pense utile de tapoter les points EFT même lorsque l’enfant est en train de parler de ses «bonnes» pensées et « bons »événements de la journée. Si cela est fait sérieusement, les tapotements des parents peuvent ajouter un élément apaisant à la discussion. Par ailleurs, même si l’enfant parle de quelque chose de positif, il y a souvent un «élément de comparaison négative» sous-jacent. Par exemple, si l’enfant dit :
 «Mon professeur m’a fait un compliment aujourd’hui, devant toute la classe»
l’élément de comparaison "négative" pourrait être :
 «Mais quelquefois, il gronde les enfants ou les ignore et j’ai peur que cela m’arrive». 

Dans ce cas, même si les tapotements sont faits sur la «bonne» remarque du professeur, il est fort possible que ces tapotements vont réduire la peur contenue dans l’élément de comparaison négative. Dès lors, utiliser l’EFT sur les «bons» et les «mauvais» sujets, apporte des bienfaits substantiels d’un bout à l’autre. 

Il est évident que nous sommes tous des enfants (bien que quelques un(e)s d’entre nous ont quelques rides) et donc cet article ne doit pas être limité à un groupe d’âge. Ne serait-il pas gentil, quel que soit votre âge, que quelqu’un vous pose des questions à propos des problèmes de votre enfance? Et ne serait-il pas encore plus agréable de résoudre ces problèmes quotidiennement? Peut-être pourriez-vous partager cela avec quelqu’un ou simplement le faire seul(e).
 
Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse. 

Je vous embrasse, Gary. (Traduit par Claire)

 

Partie 15

La technique «Raconter l’histoire»

Les débutants en EFT s’éveillent rapidement aux vastes possibilités que cette technique offre pour augmenter la joie émotionnelle dans la vie. Et pourquoi pas? Pourquoi rester avec la seule satisfaction de se soucier des maux de tête, des phobies, des traumatismes, des colères, etc. alors que l’on peut aller derrière ces symptômes et résoudre des années de problèmes qui leur sont sous-jacents ? Pourquoi se laisser dominer par notre doute alors qu’il peut être remplacé par l’intensification de la sensation de paix et de liberté ? En d’autres termes, pourquoi être un praticien moyen alors que la Maîtrise peut apporter tellement plus? 
 


Je respecte très fort les débutants qui sont devenus des «tapoteurs mécaniques» du fait des résultats précieux qu’ils obtiennent pour eux-mêmes et pour ceux avec qui ils sont en contact. Toutefois, il y a tant à apprendre en plus et une riche expérience attend les personnes qui choisissent de s’élever de la pratique mécanique à la Maîtrise de la technique.
 
L’EFT apporte nombre d’outils pour cette Maîtrise dont, entre autres: 
- La technique de traitement des traumas sans larmes 
- La technique du film
- Les bienfaits partagés grâce à l’EFT 
- Les Choix qui sont spécialement désignés pour que même les débutants obtiennent une guérison complète spectaculaire.
 
Si ces techniques ne vous sont pas familières, étudiez-les bien consciencieusement et appliquer-les sur vous et sur les autres. Avec un peu d’expérience, elles vous aideront rapidement à atteindre la Maîtrise.
 
Un autre outil est la technique «Raconter l’histoire». Je l’utilise depuis des années et vous pouvez voir des exemples réels sur la vidéo «6 days at the VA» (y compris celle du cours de base EFT). 

L’idée est très simple. Faites raconter, au client, un événement spécifique (à propos d’un traumatisme, d’un chagrin, d’une colère, etc.) et arrêtez les tapotements lorsqu’ils arrivent à des parties du récit où il y a une émotion intense. Chaque arrêt représente un autre aspect du problème qui, souvent, vous conduira à des problèmes plus profonds. C’est aussi simple que cela et cette technique a tendance à faire remonter à la surface des problèmes qui, autrement, devraient requérir un travail de détective sophistiqué, pour les localiser.
 
Voici quelques lignes directrices pour perfectionner la procédure : 

1. Après avoir expliqué cette technique aux clients, demandez-leur comment ils se sentent à la seule pensée de raconter le récit. Souvent, à ce stade, il y a une intensité substantielle. Dès lors, cela mérite de faire quelques tours généraux d’EFT pour calmer l’intensité : 
 

 

2. Lorsque le client se sent plus à l’aise pour commencer le récit (peut-être une intensité 0–2), demandez-lui de commencer par un événement neutre, où il n’est pas impliqué. Un exemple pourrait être de commencer par le récit du repas avec un ami avant d’entamer l’accident de voiture. Ceci tend à aider le client à vivre l’expérience.
 
3. Indiquez aux clients de s’arrêter dès qu’ils sentent une intensité, quelle qu’elle soit. Ceci est important pour le succès de la technique. La plupart des gens sont conditionnés par les techniques conventionnelles «d’être courageux» et de «sentir les émotions» et «de traverser l’épreuve avec cran». Dès lors, il est fort probable que les clients vont passer sur un point de tapotement important, sans vous le dire. Les client doivent savoir que s’ils ne s’arrêtent pas, ils vont rater une opportunité de guérison. Soulignez cela fortement, insistez et élevez même un peu la voix pour bien ponctuer cela. Rappelez-leur que nous recherchons la souffrance minimale et qu’il n’y a aucun mérite à être courageux. 

4. Faites répéter l’histoire aux clients, tout en se tapotant, jusqu’à ce qu’ils la racontent nonchalamment – comme s’ils racontaient qu’ils ont fait des achats dans les magasins.
 
5. Ensuite, demandez aux clients de fermer les yeux et d’imaginer l’événement en réalité et d’essayer d’être bouleversés en exagérant ce qu’ils voient, sentent, entendent. Il y a beaucoup de chances pour qu’ils traversent bien cette étape mais se ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas couvert un aspect important ou une cause sous-jacente. Utilisez l’EFT sur tout ce qui remonte à la surface jusqu’à ce que les clients ne soient plus perturbés par le problème, que ce soit en l’imaginant ou en en parlant. 

6. Le test final, bien sûr, c’est de vivre physiquement la scène ou de voir la personne et d’examiner si quelque chose d’autre se passe. 

Cette technique possède quelques avantages : 

1. Elle est simple à pratiquer et, du fait que les clients parlent beaucoup durant la séance, cela leur paraît être ce qu’ils considèrent une «vraie thérapie» et la perception du côté «étrange» de l’EFT est atténuée. 

2. Le «récit» permet d’avancer, de manière constructive, vers les différents aspects du problème.

3. Cette technique peut être utilisée soit comme technique primaire, soit comme un moyen de vérifier les résultats.

4. Elle permet que les problèmes se dénouent aussi doucement que possible.
 
5. Les clients vous donnent de solides informations, tout au long du processus, ce qui vous permet de savoir comment vous progressez.
 
Je vous embrasse, Gary. (Traduit par Claire)

Partie 16

Procédures EFT pour les Maladies Graves

Note:
Toutes les opinions écrites ici sont les miennes et ne sont pas à confondre avec les avis du monde médical. Je ne suis pas médecin et je n’ai pas de formation officielle en médecine. 

Gary Craig. 

Pour une approche appropriée des maladies graves, débarrassons-nous d’abord de l’incompréhension de la notion «miracle en une minute» de l’EFT. 

Du fait des fréquents résultats rapides de l’EFT, il est aisé de généraliser ces «miracles en une minute» et de supposer que TOUS les problèmes devraient se résoudre en quelques minutes. Si vous ne le supposez pas, je peux vous assurer que beaucoup le font.

Bien que l’application de l’EFT pour les maladies graves puisse aboutir à ces «miracles en une minute», pour certains symptômes, l’on ne doit pas imaginer que l’EFT va, également, éliminer, aussi facilement, la large liste des causes sous-jacentes à ces maladies. En fait, la persistance et l’utilisation avec adresse de l’EFT sont de rigueur. Cet article va développer ces techniques et donner quelque savoir-faire, pour procéder.

Vue d’ensemble 

L’EFT se trouve à l’avant-plan et au centre de la scène de la guérison. Bien que cette technique soit l’une des approches, parmi de nombreuses, pour obtenir une bonne santé, ses résultats cliniques ont été étonnants, même pour l’observateur ordinaire. Par ailleurs, elle n’implique aucun médicaments, ni chirurgie, ni radiations ni toutes autres méthodes qui pourraient être une incursion dans le corps. Pour ces raisons, dans la plupart des cas, il semblerait prudent d’appliquer l’EFT, AVANT d’entreprendre des mesures radicales. 

Dans cette perspective, voyons les différentes catégories de méthodes de guérison : 

1. La profession médicale : dont je vais parler d’abord, car aux USA, du moins, c’est de loin le système le plus important. C’est LE lieu où aller lorsque vous avez quels que soient comme problèmes de santé et tout le reste est considéré comme « solution alternative ». Ce système de soins est également devenu si cher qu’il est hors de portée pour beaucoup de citoyens et, sauf si les coûts sont réduits, il présente même une menace pour la solvabilité de l’économie des Etats-Unis.

Ceci étant dit, je compte, parmi mes amis personnels, beaucoup de médecins et je respecte le dévouement et les études exigées pour qu’ils arrivent à leur niveau de connaissances. Je suis, par ailleurs, très content que ce système existe. Si j’avais une appendicite, par exemple, je serais ravi de me mettre sur la table d’opération du/de la chirurgien(ne) et de lui être reconnaissant à vie, pour ses services.

Par contre, il ne faut pas être un observateur spécialisé pour remarquer quelques faiblesses flagrantes au sein du système médical. La première étant que ce système est divisé en spécialisations et donc perd de vue que le corps et l’esprit opèrent ensemble comme un système global. Donc, l’approche d’un(e) pédicure pourrait être assez différente d’un(e) urologue ou d’un(e) chirurgien(ne) orthopédique. Ceci est doublement étrange car la plupart des personnes à qui je parle, sentent, intuitivement, que beaucoup de leurs problèmes physiques sont causés par des colères, des peurs, des culpabilités etc. qui sont non résolues. Beaucoup de maladies sont les manifestations physiques d’émotions non résolues, c’est une observation de bon sens. 

Par ailleurs, la profession médicale ignore royalement les portes majeures qui ouvrent vers les guérisons (développées ci-après), telles que (1) la nutrition, (2) les énergies subtiles du corps, (3) les émotions non résolues comme causes des maladies et (4) la prière, la méditation et les méthodes spirituelles. En conséquence, personnellement, je ne considère pas la profession médicale comme LA source ultime de guérison. Je dirais plutôt que je la considère comme UN des systèmes importants de guérisons. 

2. La nutrition : Cette porte pour la guérison est évidente. Cette porte pour la guérison est évidente. Les gens se remplissent de sucres, d’alcools, d’additifs, d’agents de conservation, de pesticides et d’une quantité incalculable de nourritures artificielles, éprouvant fortement leur corps et sollicitant ainsi la maladie. C’est l’une des sphères que l’EFT ne couvre pas. Mais il existe de nombreuses sources d’informations à ce sujet. Personnellement, je trouve beaucoup de renseignements judicieux à propos de la nutrition, sur le site internet du Dr. Joseph Mercola. 

3. Les énergies subtiles du corps : Les pratiques de santé orientales utilisent, depuis des millénaires, les énergies subtiles du corps, connues sous le nom de QI (prononcer Chi), comme soutien principal de la santé. Cette porte n’est, dès lors, pas une nouveauté. Cependant, la médecine occidentale à choisi d’ignorer royalement cette approche vitale, préférant considérer le corps comme « un sac de produits chimiques et morcelé en parties corporelles » (mes mots), plutôt que comme une entité contenant des énergies palpitantes. L’EFT travaille directement sur ces énergies subtiles. Elles sont la pièce centrale de l’EFT. 

4. Les émotions non résolues, comme causes des maladies : Ce domaine également constitue une pièce centrale de l’approche de la santé. En effet, l’on a observé beaucoup de cas où les problèmes physiques disparaissent au fur et à mesure que sont résolues la colère, la peur ou la culpabilité qui apparaissent en être la cause. 

5. La prière, la méditation et les méthodes spirituelles : Il existe nombre de rapports sur des guérisons obtenues avec l’aide d’un groupe de prières ainsi qu’avec la méthode de substitution de l’EFT (ce qui est une forme de prière). Pour beaucoup, l’EFT ne semble pas être une méthode spirituelle du fait que, pour les novices en EFT, cela ressemble plutôt à une méthode mécanique. Toutefois, le but le plus large de l’EFT est de paver le chemin vers la vraie conscience spirituelle. Comme l’EFT réduit nos colères et nos peurs, elle pave le chemin vers des niveaux élevés de paix personnelle et de vrai pardon. Pour moi, ceci est le résultat ultime de toute guérison du fait qu’une fois celle-ci obtenue, dans sa dimension la plus grande, toute maladie est impossible. 

Attitudes mentales appropriées pendant l’utilisation de l’EFT pour les maladies graves

Voici quelques «attitudes mentales» appropriées qui sont nécessaires pour l’approche EFT des maladies graves.

1. Alors que l’on a observé des guérisons fascinantes avec l’EFT, nous devons reconnaître que l’EFT est encore à ses débuts et nous ne connaissons pas encore tout ce qu’il y a à savoir à son sujet. Dès lors, nous devons garder notre niveau de curiosité plutôt que de supposer que les procédures actuelles représentent la réponse finale. 

2. La persistance est importante. Ne commettez pas l’erreur d’uniquement croire au «miracle en une minute» et de présumer que vous avez terminé. Un client peut sembler «hors de la forêt» pour le moment mais avoir d’autres aspects et difficultés en rapport avec le problème original, qui remontent à la surface, plus tard. Nombre de maladies graves ont de multiples causes avec plusieurs facettes. Traiter correctement ces dernières, peut ressembler à un parcours à travers un labyrinthe dans lequel on se trouverait, en apparence, devant des «impasses». Pour traverser avec succès le labyrinthe, vous devez souvent faire marche arrière et essayer de nouvelles approches.

3. Quelques maladies graves peuvent avoir d’autres causes sous-jacentes, qu’émotionnelles, énergétiques ou spirituelles. Les maladies de cœur sont un bon exemple. Bien qu’elles puissent être améliorées par l’EFT, elles sont souvent causées par des années d’égarements diététiques et de manque d’exercices physiques. 

Les Portes de l’EFT à explorer 

Pendant des années, nous avons développé nombre d’approches EFT pour résoudre le puzzle de la guérison. Elles sont devenues les «Portes à Explorer» et représentent une large variété de possibilités d’application de l’EFT. Pour les maladies graves, vous devez avoir de la chance pour obtenir des résultats impressionnants en ouvrant seulement 1 porte. Toutefois, dans beaucoup de cas, vous pourriez avoir besoin d’explorer chaque porte et, peut-être, en découvrir de nouvelles. Vous pouvez échouer avec les 4 ou 5 premières portes mais, avec la persistance, vous pouvez réussir avec la 6ème, la 8ème et la 10ème. 

Ci-dessous, voici la liste de nos portes EFT actuelles. Elles ne sont pas dans un ordre particulier et peuvent être utilisées dans n’importe quel ordre qui semble approprié pour chacun(e) :

-Les tapotements quotidiens. Ce point est vital pour les maladies graves car ces dernières ont besoin d’un intense suivi de la part des clients. 10 à 20 tours d’EFT devraient être pratiqués quotidiennement pour continuer de faire circuler librement le flux des énergies subtiles. Un moyen facile, pour les clients, de se rappeler de tapoter, c’est d’associer les tapotements à leurs activités quotidiennes. Par exemple, faire des tours d’EFT (1) avant de manger, (2) dans la salle de bains, (3) en allumant et en éteignant la TV, (4) en entrant ou en sortant de la voiture etc.

-Tapoter directement sur les symptômes. Par exemple, commencez l’EFT par «Même si j’ai cet engourdissement dans ma main gauche…». Cela apportera souvent la délivrance du symptôme. Si rien ne se passe, alors présumez qu’il y a des émotions sous-jacentes et posez la question «s’il devait y avoir une raison émotionnelle sous ce symptôme, lequel serait-il ?»

-Approcher les symptômes au travers de métaphores. Par exemple, demandez au client: «A quoi ressemble la maladie à l’intérieur de votre corps?» ou «Que dit votre docteur sur ce qui est en train de se passer?». Alors appliquez l’EFT sur cette métaphore. Par exemple: «Même si j’ai l’impression que j’ai de la colle dans les articulations de mon doigt…. ».

-Fouiller le problème. Appliquer ceci lorsque vous vous attendez à ce qu’il y aient des problèmes émotionnels sous-jacents, exceptionnellement intenses. Commencez par des constats globaux, comme «Même si j’ai ces problèmes…..» et graduellement, devenez plus spécifiques jusqu’à ce que vous arriviez à un problème spécifique tel que « Même si mon père m’a frappé(e) à mon anniversaire, quand j’avais 8 ans….».

-La technique de traitement des traumas sans larmes. Ceci est une autre méthode pour aborder, doucement, un problème émotionnel. Cela implique de demander au client de DEVINER l’intensité émotionnelle plutôt que de lui faire revivre douloureusement l’événement. Ceci est très efficace.(Voir ici plus haut, sa description complète) # La technique du film. Cette méthode consiste, pour le client, à raconter un film mental d’un événement spécifique qui le/la bouleverse. Lorsque l’intensité monte, le client arrête et tapote sur celle-ci. Lorsque l’intensité diminue, le client continue son histoire. Cette méthode est un outil de soutien principal pour beaucoup de praticiens en EFT. Elle pourrait être la technique la plus utilisées, parmi toutes, en EFT.(Voir ici plus haut, sa description complète) # La technique «raconter l’histoire»: C’est un cousin proche de la technique du film. (Voir ici plus haut, sa description complète)

-L’importance d’être spécifique: C’est une technique difficile qui est un moyen efficace pour résoudre les problèmes. La plupart des personnes présentent leurs problèmes d’une manière globale, par exemple «J’ai le diabète» ou «Je me sens abandonné». Même si l’on peut réussir, parfois, en abordant ces problèmes de cette manière, les chances de succès s’accroissent substantiellement si vous touchez à des spécificités (ou événements spécifiques) sous-jacentes au problème global. Exemples « Même si le taux de sucre dans monsang s’élève à 400… » ou « Même si ma mère m’a abandonné pendant 3 jours, lorsque j’avais 8 ans… ».(Voir ici plus haut, sa description complète). 

-Protocole pour une paix personnelle. Cette méthode est très utile pour les devoirs à la maison. Elle implique de faire une longue liste avec tous les événements troublants spécifiques auxquels le client peut penser et sur lesquels il tapote quotidiennement pour les éliminer. Evidemment, plus on élimine d’éléments négatifs et plus grandes sont les chances d’atteindre la paix.(Voir ici plus haut, sa description complète). 

-Accentuer ou crier. Parfois, il est nécessaire d’impliquer davantage les clients dans leurs problèmes. Ceci peut être fait en les faisant accentuer fortement…..ou…..CRIER la formulation des phrases EFT, ce qui conduit à un renversement d’une séance «où l’on va nulle part» vers une séance fructueuse. 

-Questions. Voici quelques questions qui peuvent aider à arriver au cœur des problèmes :
- S’il y avait une cause émotionnelle à ce symptôme, laquelle serait-elle ? 
- Si vous deviez revivre votre vie, quelle personne ou quel événement voudriez-vous éliminer ? 
- Comment cela serait-il si vous n’aviez plus aucun symptômes ? 
- Quels avantages retirez-vous de cette maladie ? 
- A quoi devriez-vous renoncer si votre maladie disparaissait ?
- Contre qui ou quoi êtes-vous le plus en colère ? 
- Pour quelles raisons mériteriez-vous cette maladie ?

-Pourchasser la douleur. Après avoir appliqué l’EFT, les inconforts physiques peuvent changer de place sur le corps et/ou l’intensité ou les caractéristiques se modifier. Un mal de tête décrit comme une douleur intense derrière les yeux, à une intensité de 8, pourrait se transformer en battements sourds à l’arrière de la tête à un niveau 7 (ou 9 ou 3 ou toute autre intensité). Continuez de pourchasser la douleur en appliquant l’EFT et l’intensité, habituellement, arrive à zéro ou 1 ou à un niveau bas. Pendant l’exécution, j’ai souvent découvert que les problèmes émotionnels sous-jacents, disparaissaient avec succès.

-Vérification. C’est un pas important du fait que, sans cela, le client et le thérapeute peuvent, tous les deux, croire erronément qu’ils sont arrivés au but. Aussi souvent que possible, j’essaie de réactiver la mémoire d’un événement dérangeant…OU…que les clients imaginent ou qu’ils ESSAYENT d’être réellement bouleversés…OU.. je les fais se pencher, bouger ou faire quoique ce soir pour faire revenir le symptôme (sans dommages pour eux bien sûr). En faisant cela, j’observe les aspects ou les problèmes connexes qui nécessitent encore de l’attention.

-L’humour. Le rire peut aider les clients à faire de nouvelles associations quant à la « gravité » de tous problèmes émotionnels qu’ils ont. C’est aussi une vérification car lorsqu’un client peut rire ou sourire à propos d’un traumatisme, un peur, etc., alors vous savez que vous avez fait un sérieux progrès. Par contre, si le client se renfrogne ou a des réactions intenses, alors vous savez que vous avez encore du travail à faire. 

-Imaginer une santé parfaite et écouter les observations. Ceci est une bonne méthode pour découvrir les problèmes émotionnels subtils, causes de la persistance du problème. Demandez aux clients de s’imaginer qu’ils sont réellement en parfaite santé (donc sans aucun de leurs symptômes). Ensuite, demandez-leur d’écouter les « observations » ou les « oui mais » qui vont surgir dans leurs pensées car ce sont souvent des indices qui mènent à la découverte des obstacles à la guérison. (Description complète dans l’article « Le Palais des Possibilités » - prochainement). 

-Dans la formulation de l’EFT, aider à recadrer le problème A TRAVERS vous, et non PAR vous. La procédure de recadrer le problème est souvent utilisée par la discussion, dans les thérapies traditionnelles, pour aider les clients à voir leurs problèmes d’une manière différente, plus saine. Je trouve que les résultats sont beaucoup PLUS solidement ancrés, quand l’on exécute les tapotements en même temps que l’on recadre les problèmes. C’est pourquoi j’applique l’EFT non seulement pour l’inversion psychologique mais aussi pour utilement recadrer le problème. Pendant que cela se déroule, je « me mets hors du chemin » et je compte sur une «indication intérieure» qui permette que la guérison se réalise «A TRAVERS moi» et non PAR moi. Tout le monde a la capacité intuitive de réaliser cela. 

-La méthode des choix. Un ajustement innovateur à l’EFT créé par le Dr. Patricia Carrington. Cela permet d’introduire des notions positives dans la formulation des phrases telles que «Même si j’ai …, je choisis…».(Description complète – prochainement).

source : www.guerir-eft.com/lamethode/La-technique-en-16-rubriques.



Vous trouverez les livres et outils du Docteur Hulda Clark, en cliquant ici...


-----------------------------------    Publicité   -   Cliquez sur l'image   --------------------------------
Guérissez vous, vous et vos proches naturellement, simplement! et efficacement!

louer une salle de reunion facilement à Paris - réunion, formation, entretiens à Paris


Affiliation au site (cliquez ici):
santé, guérison, bien-être


© 2006-2014 Club Pour La Vie • Collectif de Bénévoles Sans But Lucratif • Pour une Information Véritable.

Si vous êtes malade, consultez un médecin...

Comment Mieux Prévenir ce Cancer du Sein (en forte croissance) ? Le VERITABLE Risque des hormones artificielles. ♦ Transformation, Régénération et Guérison par la Méthode du Dr GRABOVOI.  ♦  => Les codes de guérison du Dr GRABOVOI ♦  La Chimiothérapie est-ce vraiment sans danger ? Une étude scientifique révèle l'imposture... ♦  Dans quel proportion devrions-nous consommer les Produits Laitiers ? ♦  La Nourriture pranique, peut elle vous assurer la santé totale? ♦  Pour Le Droit de Semer et de Vivre en Bonne Santé ♦  La Sève de Bouleau ♦  Le NCorona-Virus ♦  Le dossier Viande ♦  L'étrange maladie des Morgellons ♦  Pour la Santé de Nos Enfants, SVP, Encouragez votre Député à Étudier Le Projet de Loi qui sera Examiné le 31 janvier 2013 ♦  Guérir Cancer, Leucémie ♦  Comment Utiliser l'EFT ? La Technique de Libération des Emotions. ♦  Sclérose en Plaques ♦  Guérir Sida ♦  En manque d'Énergie ? ♦  Guérir les maladies "incurables" ♦  Détoxination, Rajeunissement, Glutathion ♦  Réparation, Rajeunissement, Carnosine ♦  Médecine Esprit ♦  Les Aliments qui protègent de la Radioactivité ♦  Médicaments & Santé ♦  Vidéos Conférences ♦  L'Argent Colloïdal ♦  CL-O2 remède miracle ? ♦  Le 714X ♦  Le Kéfir ♦  Hémorroïdes, Varices, Candidose ♦  Guérisons atypiques ♦  Les Bienfaits du Magnésium ♦  Téléchargements GRATUITS ♦  Acupuncture et MTC ♦  Longévité ♦  Gaston Naessens ♦  Attention aux Climatisations! ♦  Plus de Livres ♦  Belles Histoires ♦  Les anges ne jouent pas de cette Haarp ♦  Témoignage de D.Barenboim ♦  Sites Amis ♦  Éthique ♦  Thérapie pour le VIH/Sida selon Dr Clark ♦  Prévention Cancer ♦  Intolérance au Gluten, Maladie Coeliaque
Plan des Sites - sitemap