grippes aviaire méthode du docteur Breuss bronchite chronique médecines douces alternatives thérapeute holistique vaccination hépatite cancer du poumon maladies graves santé bien-être médecines holistique alternatives médecines de santé choisir de vivre en bonne santé guérison miraculeuse guérisons atypiques vivre en parfaite santé vérités sur la santé liste des médicaments dangereux santé autrement longévité
sida cancer sclérose en plaque santé guérison alternatives santé
 
Association de Partage
 
  Pour Le Bien-Être de Tous...  
guérison sida
hémorroïdes
candida albicans candidose varices, problèmes circulatoires amaroli leucémie, H1N1 breuss cancer leucémie infections virales
santé globale
miracles santé
 
Actualité Mars 2014
Le Dossier Santé
:

Comment Mieux Prévenir ce Cancer du Sein (en forte croissance) ? Le VERITABLE Risque des hormones artificielles.

Soyez Indépendant ! Re-Prenez en main votre santé...! Guérissez-vous vous-même en toute simplicité de tous les maux par le magnétisme miraculeux, le code de guérison.

Transformation, Régénération et Guérison par la Méthode de Concentration du célèbre Dr GRABOVOI.

=> Suite : Les codes de guérison du Dr GRABOVOI.

EFT, La Formidable...

Des Clés Pour Votre Guérison :

Manger Régulièrement de la Viande : Est-ce Bon Pour Notre Santé ?
Méthode de Déparasitage Rapide Pour Renforcer votre Systeme Immunitaire
Guérir les Cancer et la Leucémie
Guérir Du Sida
Guérir les Maladies "Incurables"
Sclérose en Plaques, Une Cause Élucidée
Guérisons Atypiques
Hémorroïdes, Varices, Candidose
Prévention Cancer
Intolérance au Gluten, Maladie Coeliaque
Comment Aider/Soigner une Personne EHS / Eléctrohypersensible ?
Guérir la Leishmaniose
La Nourriture pranique, peut elle vous assurer la santé totale?
Magnétisme Miraculeux...
Régération, Méthode du Dr GRABOVOI.
Suite : Les codes de guérison.

D'Autres Remèdes Existent:

La Sève de Bouleau : un Élixir Précieux
Comment Utiliser l'EFT ? La Technique de Libération des Émotions.
La Puissance de L'Argent Colloïdal
MMS ou CL-O2 un Remède Miracle ?
Le 714X un Remède Miracle ?
Le Kéfir Puissant Probiotique
Les Bienfaits du Magnésium
Les Aliments qui Protègent de la Radioactivité
Thérapie pour le VIH/Sida selon Dr Clark
Programme d’assainissement de la dentition selon le Dr Clark
Programmes Antiparasitaires Méthode Dr Clark
Programmes Clark de Nettoyage Reins, Foie, Vésicule Biliaire
Pour Le droit de Semer et de Vivre en Bonne Santé

Sources d'Empoisonnement Méconnues

Dans quel proportion devrions-nous consommer les Produits Laitiers ?
D'où vient le "Syndrôme des Morgellons"?
ChemTrails (Par Michel Dogna)
ChemTrails (...suite)
Empoisonnement par le Mercure
L'étrange maladie des Morgellons
Liste des médicaments contenant la substance : Thiomersal, le Mercure.
Vidéos Conférences Utiles
Médicaments & Santé
Bien Gérer les Climatisations!
Comment devient-on EHS ?
Parasites & Épidémies Menacante, Leishmaniose
La Chimiothérapie est-ce vraiment sans danger ? Une étude scientifique révèle l'imposture...

Infos "Réjouissantes!" :

Livres Utiles (Téléchargement)
Acupuncture et MTC
Longévité au Japon
Les Formidables Trouvailles de Gaston Naessens
Livres Environnement Santé
De Belles Histoires, pour Rire et s'Émouvoir Positivement.
Témoignage de Daniel Barenboim
L'Ahurissante Volte-Face du Gouvernement !
Pour la Santé de Nos Enfants... Projet de Loi 531
La Malédiction du Gaz de Schiste
Les anges ne jouent pas de cette HAARP
Qu'est-ce que cette "Médecine Esprit" dont on entend parler ?
Proposition de Loi sur les Technologies sans fil Wifi
Notre Éthique
Sites Amis

Espoir Santé Pour les Animaux

Il y a URGENCE : Sauvez-les... C'est une Question de Survie pour l'Humanité...
Sauvez les Abeilles, Sauvez l'Humanité
Guérisons Stupéfiantes chez nos amis les Animaux
Les Maladies émergentes

Le Nouveau Corona-Virus
Comment Aider / Soigner une Personne EHS / Eléctrohypersensible ?
D'où vient le "Syndrôme des Morgellons"?
 

Note Préalable

Ce site à but non-lucratif, vous donne de façon indépendante (non-alignée) et altruiste de l'information GRATUITE, pour la préservation de votre SANTÉ.

Il contient des concepts pouvant contrarier certains professionnels de la médecine officielle, si bien que nous vous conseillons de consulter d'abord votre MÉDECIN de famille, votre cancérologue, et votre conscience...

Les informations données sont indicatives. Il va de soi que les applications possibles ou les effets thérapeutiques décrits sur ces pages internet ne sauraient remplacer un quelconque diagnostic et / ou un traitement sous contrôle médical. Au moindre trouble, il est absolument nécessaire de consulter un médecin. En aucun cas, les rédacteurs de ce site, ou le webmaster ne pourront être tenu pour responsable des conséquences d'une application incorrecte ou imprudente de l'usage des produits, méthodes et applications présentés au fil de ces pages.

J'ai lu cet avertissement, j'ai plus de 18 ans, je clique ici...

Suite à une demande de fermeture du site reçue en Juillet 2011, probablement liée à ce qui semble être une campagne de censure Internet relative au "politiquement correcte" ; et étant convaincu de la légitimité de ce site à BUT NON LUCRATIF, Notre comité a décidé d'entamer une procédure pour sa survie, et de diffuser ces informations pour protéger notre précieuse LIBERTE D'EXPRESSION.

De tout coeur, nous revendiquons notre tolérance, notre respect, et la sincérité du but altruiste qui nous anime : informer pour sauver des vies... Nous attestons sur l'honneur de n'être affilié à aucune secte, à aucun média, à aucun gourou et donc à aucun parti politique....
Nous vous remercions pour vos messages de soutien et vos aides pour préserver la liberté d'expression de l'humanité et de ses internautes. Merci aux webmasters faisant gratuitement notre promotion. MERCI de tout coeur. Caroline Martin, responsable fondatrice.

L'intolérance au Gluten ou Maladie Coeliaque

Selon les statistiques 1 personne sur 300 environ est concernée en Europe par l'intolérance au gluten ou maladie Coeliaque et 5 à 10% environ des français sont considérés comme intolérants au gluten: mais 10 fois plus seraient concernées par la maladie et non diagnostiquées. Selon de nombreux spécialistes, seuls 10 % à 20 % environ des malades atteints d'une intolérance au gluten sont correctement diagnostiqués

Facteurs de risque

La présence de certaines maladies dans la famille représente un facteur de risques.
Diabète.
Maladie auto-immune.
Psoriasis.

Symptômes chez l'enfant

Diarrhée, vomissements, constipation, cassure de la courbe de croissance.

Symptômes chez l'adulte

Manifestations intestinales :

Douleurs abdominales.
Amaigrissement.
Diarrhée.
Ballonnements.
Fatigue.

Autres manifestations :

Désagréments digestifs, fatigue lancinante, coups de blues inexpliqués peuvent s’expliquer par une intolérance au gluten, également connue sous le nom de maladie cœliaque. De plus en plus courants, les effets de cette intolérance peuvent être diminués en évitant les aliments qui contiennent du gluten.

Dépression, tristesse.
Dermatite herpétique.
Arthrite.
Anémie.
Aménorrhée, fausses couches, stérilité.
Épilepsie.
Douleurs osseuses.
Ostéoporose.
Hépatite.
Thyroïdite.
Carences en vitamines( A, D,E,B12,K), fer, folates, calcium, magnésium.. liste non exhaustive.

Alimentation sans gluten : le nouveau régime miracle pour retrouver ligne et énergie ?

1. Lorsqu'on arrête le gluten, quels vont être les bénéfices rapides sur notre santé ?

Tout d'abord, pour de meilleurs résultats, je conseille fortement de faire aussi une croix sur les produits laitiers que la plupart d'entre nous digèrent mal également. Au bout de quinze jours, les résultats sur l'organisme sont visibles : une meilleure digestion, une meilleure immunité et surtout, une vitalité retrouvée ! Bien sûr, cela entraîne aussi une perte de poids.

Dans un second temps, ce régime va réduire considérablement les soucis et maladies chroniques qu'il s'agisse de problèmes de peau, de spasmophilie, d'arthrose... Chaque fois qu'il va y avoir une chronicité dans un symptôme, la fin du gluten et des produits laitiers va améliorer la situation.

2. Conseillez-vous aux personnes qui viennent vous consulter d'arrêter totalement ou partiellement le gluten au début ?

Il faut arrêter le gluten de façon radicale sinon, impossible d'obtenir des résultats. Dans un premier temps, l'estomac va en effet cicatriser. Ensuite, au bout de 3 à 6 mois d'alimentation sans gluten, rien ne les empêche de réintroduire le gluten une fois par semaine. Et si aucun effet négatif n'est constaté, passer alors à une journée avec gluten tous les cinq jours. Mais jamais au-delà.

3. A quoi pourrait ressembler une journée sans gluten et sans produit laitier ?

Les possibilités sont multiples, désormais on trouve facilement des aliments sans gluten dans les épiceries bio ou même les grandes surfaces.

Classiquement chez le nourrisson, la maladie cœliaque se manifeste au moment de la diversification alimentaire et donc de l’introduction du gluten dans l’alimentation par une diarrhée chronique, avec des selles en « bouse de vache », une anorexie (refus de s’alimenter), des vomissements, un abdomen ballonné, un arrêt de la prise de poids puis de la croissance. Par ailleurs l’enfant est pâle, triste, fatigué, il prend du retard dans son développement psychomoteur.

En fait ce tableau classique de la maladie ne se voit pratiquement plus car le diagnostic est fait avant, grâce à la mise au point dans les années 1990 de tests sanguins qui sont réalisés assez vite devant des symptômes digestifs relativement mineurs : des selles d’aspect inhabituel, une diminution de l’appétit , une mauvais prise de poids ou encore des symptômes non digestifs : des infections à répétition, des anomalies de l’émail dentaire, une anémie par carence en fer qui ne se corrige pas malgré le traitement…

Dans ces situations, une prise de sang à la recherche d’anticorps IgA transglutaminases, caractéristiques de la maladie, permet de faire le diagnostic rapidement ; celui-ci sera ensuite confirmé par une biopsie intestinale. Le diagnostic de maladie cœliaque est également réalisé dans certain cas aujourd’hui, en l’absence de symptômes, par dépistage chez les membres de la famille d’un malade ou chez les enfants qui présentent une pathologie fréquemment associée à une maladie cœliaque.

Il est ainsi bien établi que la probabilité d’avoir une intolérance au gluten est multipliée par dix chez le frère ou la sœur d’une personne présentant la maladie par rapport à la population générale; le risque de maladie cœliaque est également plus élevé chez les enfants d’une personne atteinte. Par ailleurs, on sait que 3 à 7% des enfants qui ont un diabète insulinodépendant ont également une maladie cœliaque et que cette affection est aussi plus fréquente dans certaines pathologies, notamment chez les enfants trisomiques.

Les Effets du Gluten Sur Le Cerveau

Les effets du gluten sur le cerveau et la Santé

La protéine pénètre le cerveau et y exerce ses effets pathogènes.

Les peptides opioïdes franchissent d’autant plus aisément la barrière hémato-méningée qu’ils en augmentent la perméabilité et sont retrouvés dans le liquide céphalo-rachidien. Ils perturbent l’apprentissage, l’affectivité, la socialisation.

Nourris au gluten, le rat perd ses facultés d’apprentissage, le chat adopte un comportement bizarre, les chatons, les chiots et les poussins ne pleurent pas lors du sevrage.

Surtout ils perturbent la trophicité et l’organisation cérébrale dans les premières années de vie et à la puberté, périodes de maturation cad des migrations et positionnement des neurones et de la multiplication des cellules gliales dans les différentes couches tissulaires.

Les peptides opioïdes dérivés du gluten ont un rôle étiopathogénique dans l’autisme.

L’association pathogénique gluten-autisme est née des travaux épidémiologiques de Dohan établissant une corrélation quantitative très forte entre l’incidence de la schizophrénie et la consommation de céréales.

Le Pr. Reichelt élargissait cette recherche à l’autisme et établissait, imité par d’autres auteurs, la présence quasi constante et à des taux élevés, de peptides opioïdes dérivés du gluten dans les liquides biologiques d’enfants autistes.

Pour affirmer la responsabilité d’une protéine alimentaire dans le développement d’une maladie, 3 conditions doivent être remplies :

La protéine alimentaire franchit intacte cad active la muqueuse digestive ;
La protéine atteint l’organe malade, ici le cerveau, et y exerce ses effets délétères ;
L’éviction de la protéine incriminée amène la guérison ou l’amélioration des troubles.

Construction pathogénique

Le déficit initial est digestif et enzymatique à l’image des déficits en osidases qui digèrent les sucres alimentaires.

La muqueuse duodénale est déficitaire en peptidase et notamment la dipeptidase de type IV et digère incomplètement le gluten en peptides opioïdes, qui en s’accumulant essaiment dans le sang et exercent leurs effets pathogènes par leur activité sur les récepteurs opioïdes et/ou par leur inhibition des peptidases tissulaires très répandues et dont le rôle dans l’organisme est encore mal connu.

Il est important de différencier ce mécanisme de celui de la maladie coeliaque, la plus emblématique quoique la moins fréquente et souvent la seule connue des pathologies issues d’une « intolérance au gluten ».

Dans la maladie coeliaque, le gluten avec la complicité de l’HLA-DQ2 génère un anticorps fatal à la transglutaminase, enzyme de réparation tissulaire de la muqueuse digestive qui existe dans d’autres tissus (cerveau notamment). C’est la perte de cette faculté de réparation qui entraînera l’atrophie villeuse et le syndrome digestif.

Les « coeliaques » ont de plus, soit par déficit enzymatique soit par effraction muqueuse, une hyperpeptidémie – hyperpeptidurie opioïde responsable d’un tableau neuropsychiatrique (épilepsie, dépression), dans 2/3 des cas.

La maladie coeliaque est une allergie au gluten, mais on sait que 30% des adultes sont intolérants au gluten.

Le gluten et les atteintes neurologiques

Sans graisse, riche en fibres, en magnésium et en vitamines B1 et B6, le pain pourrait être un parfait aliment santé, base idéale d’une alimentation saine et équilibrée. Mais…

Nombreuses sont les personnes souffrant de diverses maladies et troubles dès lors qu’elles s’alimentent avec ce « mythique aliment » qu’est le pain.

Maladie coeliaque, maladie de Crohn, cancer des intestins, ajoutés aux pathologies psychiatriques et divers troubles du comportement tels l’autisme, l’hyperactivité, les troubles scolaires ou encore la schizophrénie… Bref tant de pathologies, troubles mentaux plus divers les uns que les autres dont le principal responsable incriminé est… le gluten du pain ! Et malheureusement, nos enfants sont en première ligne concernant les risques.

Pourquoi assistons-nous, de nos jours, à une explosion fulgurante du nombre d’allergies, et principalement d’intolérances aux céréales ?

En quoi le gluten de notre pain serait-il devenu nocif pour l’Homme moderne ?

Quel rôle jouerait-il dans les troubles mentaux ?

Agriculture… Évolution et Mutation :

L’agriculture de l’Homme occidental a délaissé depuis longtemps l’exploitation naturelle des cultures au profit de « l’intensif ». Suivant les régions du monde et durant des milliers d’années, les céréales ont été la base de notre nourriture. Le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, le riz… autrefois sauvages, présentaient une très grande variabilité génétique mais ceux-ci furent très vite réduits par l’autopollinisation dans les champs puis par la sélection des espèces par l’Homme.

En effet, dès l’époque romaine, les espèces cultivées présentaient de meilleures capacités à s’agglutiner pour la confection de la pâte à pain, qualité liée à la présence de gluten et furent donc privilégiées.

C’est ainsi que les céréales mutantes caractérisées par un rachis solide (le rachis désigne la fixation de la graine à l’épi) tendent à se multiplier dans les zones cultivées, au détriment des céréales ordinaires : le gluten a fait son apparition dans notre « pain quotidien » !

Bien que l’agriculture permit la sédentarisation de l’humanité, il y eut cependant un prix à payer : la genèse de nouvelles maladies liées au caractère toxique de l’intolérance au gluten, plus communément appelée la maladie coeliaque.

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de personnes allergiques et intolérantes aux céréales ?

Pour comprendre la nocivité du gluten, son implication dans les troubles mentaux, il nous faut explorer les unités catalytiques de nos voies métaboliques essentielles : les systèmes enzymatiques.

Je vous amène, donc, avec votre permission, au coeur du carrefour des disciplines biologiques et physicochimiques. Rassurez-vous, je vous épargnerai les mécanismes scientifiques trop complexes. Etes-vous prêt ? Allons-y !

Généralisations :

L’intolérance au gluten se résume à un dérèglement de notre système enzymatique. Les protéines des céréales ne sont, en effet, pas complètement digérées, il en va de notre santé. Même le plus succulent des pains naturels à base de farine de blé bio, pétri avec amour et garanti sans produits chimiques et sans conservateurs, constituerait un redoutable poison pour l’organisme intolérant ! Quels sont les principaux suspects pointés du doigt par bon nombre de chercheurs internationaux (Cf. les études du professeur américain Boyd E. Haley) ? Appelons à la barre les métaux toxiques et les virus…

Les métaux lourds incriminés

Parmi les hypothèses étiopathogéniques les plus fréquemment accréditées dans la littérature internationale scientifique, nous retrouvons les métaux toxiques tels le plomb, le cadmium, l’aluminium et, enfin, l’ennemi numéro un le plus redoutable, le mercure !

Ces métaux, nous les côtoyons au quotidien : amalgames dentaires (mercure, étain, argent), cigarettes (cadmium, mercure), vaccins en général (aluminium jouant le rôle de conservateur) et plus particulièrement le vaccin contre le ROR rubéole-oreillons-rougeole (mercure sous forme de thimérosal), ou encore pesticides en tout genre, additifs et conservateurs alimentaires, etc. (Cf. les études du Pr Boyd E. Haley, biochimiste et toxicologue américain, des épidémiologistes Jean-Jacques Melet et Marie Grosman et des Pr Maurice Rabache et André Picot
du CNRS en France).

Et gare aux effets indésirables !
En s’accumulant dans l’organisme, les métaux lourds ont une action inhibitrice sur une classe d’enzymes que l’on nomme les peptidases. Ces dernières sont notamment destinées à la dégradation complète d’un ensemble de protéines alimentaires provenant du gluten. Par exemple, le mercure inhibe la DPPIV, une enzyme censée détruire le glutamorphine au cours de la digestion.

Quand l’intestin déraille…

C’est un véritable empoisonnement chronique qui atteint la personne. Les protéines issues du pain, non complètement dégradées, franchissent en premier lieu la paroi intestinale, déjà altérée par le mercure et les virus, et se retrouvent ainsi dans le torrent du système sanguin.

Ces peptides, alors transformés en « peptides opiacés », vont se comporter dans l’organisme exactement comme certains dérivés morphiniques et se fixer sur les récepteurs biochimiques spécifiques à ces substances. En occupant et en saturant les récepteurs, les peptides provenant du gluten, mal métabolisés, vont alors entraîner des dérèglements du comportement et favoriser le développement de maladies dégénératives du système nerveux central. En effet, l’accumulation de ces opioïdes inhibe le développement de ce dernier, provoquant ainsi un dysfonctionnement progressif.

Saviez-vous qu’une molécule de gluten contient jusqu’à 16 molécules de dérivés morphiniques ? Par ailleurs, si, et seulement si, ces sujets présentent des dérèglements du mécanisme enzymatique propre à la glia (ensemble des cellules nerveuses du cerveau), en quelque sorte une altération de la barrière hémato-encéphalique, alors ces glutamorphines peuvent, en second lieu, traverser cette membrane, entraînant une accumulation neuronale et par conséquent favoriser le développement de troubles mentaux et comportementaux.

Virus des vaccins et microbactéries

Les virus des vaccins peuvent circuler dans le sang, se loger dans différentes zones cérébrales, causant ainsi, en association à l’action des glutamorphines, de légères encéphalites, des arrêts du langage, etc.

Pire encore, les micro-organismes (champignons comme le Candida albicans) peuvent s’installer rapidement dans toutes les muqueuses et en particulier dans l’intestin. Véritables envahisseurs, ils contribuent à la formation d’une paroi empêchant l’absorption normale des aliments, des vitamines et… malheureusement du pain !

Les symptômes majeurs

Le désordre biochimique auquel se retrouve confronté notre organisme lors d’une intoxication au gluten est à l’origine d’un éventail de désordres comportementaux souvent qualifiés, de façon erronée, de « psychosomatiques » ou « gastriques ».

Quelques exemples : problèmes scolaires, dyspraxie, dyslexie, déficit d’attention et de comportement, hypo et hyperactivité, problèmes relationnels, violences, divers types autistiques (avec ou sans langage), troubles involontaires convulsifs (tic), troubles obsessionnels compulsifs (toc), automutilations, perturbation du sommeil, fatigue chronique, maladies de l’intestin (ballonnements, constipation, maladie coeliaque, maladie de Crohn, carcinomes de l’intestin…) schizophrénie, etc.

La preuve biochimique

Ces troubles « mentaux envahissants » causés par la dégradation partielle du gluten ont été mis en lumière par le professeur norvégien Karl Reichelt de l’Institut pédiatrique d’Oslo. En effet, il a incriminé dès 1986 la présence de peptides du gluten dans les urines de sujets hyperactifs, autistes, épileptiques et schizophrènes.

Une solution, une analyse : la peptidurie

Tous ces troubles obscurs peuvent être prévenus, notamment grâce à une simple analyse d’urine : la peptidurie. Celle-ci va mettre en évidence des toxiques, et en quelle quantité, qui perturbent l’activité électrique du cerveau.

Grâce aux brillantes découvertes du professeur Karl Reichelt et à ses analyses de peptides urinaires, les patients peuvent, mettre en place un changement alimentaire individualisé exempté de gluten permettant ainsi de mettre fin à une longue litanie de symptômes et de se construire une nouvelle vie en pleine santé.

GENERALITES :

Le gluten se divise en deux groupes : les prolamines et les gluténines.

Les protéines de la famille des prolamines sont à la source de la maladie cœliaque et de l’intolérance très pernicieuse.

Le blé (alpha gliadine), le seigle (sécaline) et l’orge (hordénine) sont les plus toxiques, suivis du maïs (zénine).

Pendant des millions d’années, les hommes ont consommé une nourriture naturelle, analogue à celle des animaux sauvages. Les enzymes et les mucines digestives étaient adaptées aux diverses substances ingérées.

L’alimentation moderne est riche en macromolécules nouvelles, pour lesquelles enzymes et mucines ne sont souvent pas adaptées.

Même pris en petite quantité ou exceptionnellement, un aliment contenant du gluten provoque des lésions de l’intestin.

Actuellement, les industries agroalimentaires modifient de façon exagérée les céréales, qui sont devenues beaucoup plus inassimilables et, par conséquent, encore plus toxiques qu’elles ne l’étaient déjà auparavant.

Rôle du gluten dans notre alimentation

On peut considérer le gluten comme la colle des céréales. Il est responsable de la capacité agglutinante et liante des céréales et leur utilisation pour la fabrication des pâtes et de pains. Malheureusement le gluten est utilisé fréquemment en industrie alimentaire et peut se cacher dans une multitude de produits, sous des dénominations différentes.

CEREALES ET LEURS POURCENTAGES DE PROLAMINE

Plus haut est le pourcentage, plus haut est le risque d’une réaction

BLE (froment)69 % d’alpha gliadine
EPEAUTRE 69 % d’alpha gliadine
KAMUT 69 % d’alpha gliadine
SEIGLE 30 à 50 % de sécaline
ORGE 46 à 52 % de hordénine
MAIS 55 % de zénine
SORGHO 52 % de cafirine
MILLET 40 % de panicine
AVOINE 20 à 30 % d’avenine
TEFF 12 %
FONIO inférieur à 10 %
RIZ 5 % d’orzénine

Les céréales qui lèvent très peu, ont un pourcentage de prolamine très bas. Le quinoa, l’amarante et le sarrasin sont des semences et non des céréales.

Lorsque les protéines des céréales et du lait ne sont pas complètement dégradées, celles-ci franchissent la paroi intestinale et se retrouvent dans le système sanguin.

Ces peptides alors transformés en « peptides opioïdes » vont se comporter dans l’organisme comme certains dérivés morphiniques et se fixer sur les récepteurs biochimiques spécifiques à ces substances. En occupant et en saturant les récepteurs, les peptides provenant du gluten et de la caséine mal métabolisés, vont alors entraîner des dérèglements du comportement et favoriser le développement de maladies dégénératives et du système nerveux central. Donc, s’en tenir strictement aux farines autorisées si l’on veut obtenir des résultats rapides et spectaculaires.

Important ! Une molécule de gluten contient 16 molécules opioïdes.

Intolérance au Gluten

Certains individus ont la possibilité d’ingérer du gluten sans aucune conséquence pathologique (ils sont rares, de plus en plus rares). D’autres manifesteront certaines pathologies mais ne feront aucun lien avec les intolérances dérivant du lait et du gluten. Certains sujets susceptibles à ces deux substances débelopperont des pathologies, et leurs médecins plus informés feront le lien entre leurs intolérances et allergies liés à leurs pathologies, comme par exemple le gluten peut provoquer des lésions de la muqueuse jéjunale corrélée à tous les symptômes décrits plus haut (tableau du Pr. Reichelt).

Le gluten est reconnu depuis longtemps comme un allergène/antigène majeur. Une réaction d’intolérance sert de base au mécanisme de cette maladie. Le gluten déclenche en tant qu’antigène une réaction immunitaire qui, suite à un apport alimentaire quotidien, aboutit à une réaction inflammatoire chronique avec finalement une atteinte des tissus. Les lésions tissulaires progressent au cours du temps jusqu’à la destruction complète des villosités intestinales.

Si l’on mange mal on va sélectionner certains types de bactéries, c’est-à-dire que suivant le milieu nutritif que l’on va donner à nos bactéries, on va plutôt favoriser les unes par rapport aux autres. On a une mauvaise assimilation : plus on mange moderne, plus on est carencé et on a des micro-villosités défectueuses, et donc on peut de moins en moins absorber et digérer correctement des produits qui sont plus ou moins bien dégradés de ce fait. On n’est plus en phase avec notre environnement. Cela aboutit à une détérioration de la muqueuse intestinale. On crée alors rapidement une hyper perméabilité intestinale.

L’alimentation est un facteur environnemental qui excite le système immunitaire, ce qui fait que la réaction immunitaire s’auto-entretient. Si vous arrêtez d’exciter le système immunitaire, les choses se calment et petit à petit, il y a une régulation.

On sait que l’alimentation peut modifier jusqu’à 60% l’expression des gènes. On ne va pas créer de nouveaux gènes, mais on peut accentuer très fortement la production de molécules bénéfiques ou au contraire maléfiques. Les aliments que nous mangeons vont directement, sous forme découpée, au niveau du génome. Ce sont des promoteurs du génome.

Dans énormément de maladies graves et compliquées, pour lesquelles il n’y a pas de solution médicamenteuse, si l’on ferme la perméabilité intestinale, immanquablement on va forcément améliorer les choses.

Le mercure augmente la perméabilité intestinale. Il n’est pas seulement toxique pour le cerveau mais aussi pour touts les organes et les tissus.

Symptômes et signes d’intolérance au gluten

Anémies (le niveau de fer redevient très vite normal lors de la suppression du gluten)
Effets sur la mémoire et l’apprentissage
Problèmes d’écriture, problèmes scolaires
Dyslexie
Manque de confiance en soi
Diminution à la socialisation, dépression
Troubles du sommeil
Modifications de la vie sexuelle
Constipation
Diarrhée
Gaz intestinaux
Maladie de Crohn
Régulations de la température corporelle
Ralentissement des mouvements péristaltiques

MANIFESTATIONS DE L'INTOLERANCE :

Tout d'abord si certains membres de votre famille sont atteints de cette forme d'intolérance ou de diabète ou de psoriasis, vous pouvez soupçonner l'être vous aussi si vous présentez les symptômes suivants :
- Diarrhées
- Amaigrissement
- Troubles de l'assimilation
- Ballonnements,
- Fatigue
- Douleurs abdominales
- Troubles digestifs divers
- Migraines
- Troubles cutanés
- Inflammations à répétition
- Troubles psychiques, dépression
- Douleurs articulaires.
- Arthrite
- stérilité, aménorrhée, fausses couches,
- Ostéoporose,
- Hépatite, thyroïdite
- Toutes sortes de carences en vitamines et minéraux

Et il semblerait également que les symptômes s'aggraveraient avec une consommation conjuguée de ce gluten et de produits laitiers. Vous remarquerez aussi qu'il y a le conditionnel car cette maladie est mal connue et mal définie et que les symptômes les plus divers peuvent se manifester.

L'intolérance totale au gluten conduit à la maladie coeliaque, une lésion intestinale s'accompagnant de diarrhées chronique, anémie, et retard de croissance chez les jeunes enfants. La moindre parcelle de gluten provoque des symptômes graves et le patient devra se passer de produits contenant du gluten toute sa vie.

Les analyses sanguines présentent une anémie et l'hypoprotidémie. Les tests sérologiques sont trés fiables et le dosage des anti-gliadines est entré dans la pratique courante. D'autres tests sont mis en place surtout chez les adultes. La biopsie intestinale pratiquée sous endoscopie reste l'examen essentiel pour affirmer un diagnostic

SOLUTIONS :

- Si vous en êtes au stade de la maladie coeliaque, il est évident que vous devez absolument supprimer tous les aliments contenant du gluten. et les remplacer par du riz, du maïs, du millet, des pommes de terre, des légumes secs, et veiller à varier son alimentation afin de ne pas tomber en carence, c'est le risque. Le risque entre autres d'avoir une carence en vitamine PP car les autres céréales sont moins riches en cette vitamine que le blé. Cette vitamine entre dans la composition de certaines enzymes essentielles au métabolisme des cellules. On trouve cette vitamine en compensation dans la viande, les abats, les légumes secs, les pommes de terre, les fruits.

- Il serait bon de débuter un traitement par une cure de jeûne qui peut considérablement améliorer l'assimilation et l'adaptation, mais si vous souffrez d'intolérance au gluten il vous faudra de toutes façons être trés prudents par la suite et éviter par exemple les produits laitiers qui peuvent favoriser ce trouble.

- Il faudra ne manger que des produits sans gluten et c'est une alimentation difficile à nos esprits occidentaux car les orientaux auront moins de problèmes, eux qui ont fait du riz leur aliment de base. Ils ne mangent jamais de pain. On ne trouve pas de pain dans les restaurants chinois.

- Etant donné qu'on ne sait pas trop pourquoi ni comment cette intolérance arrive je pense que la meilleure solution est encore de songer à renforcer son système immunitaire et notre vie, naturelle, biologique, sportive et frugale sera encore la meilleure des réponses si vous craignez d'être concernés.

Dans un premier temps je pense qu'il sera bon d'enlever de son alimentation les produits laitiers en premier et cela peut suffire. Il faudra malgré tout réduire sa consommation de produits riches en gluten, et de blé en particulier, que l'on retrouve partout, (pain, pizza, biscuits, pâtes, etc...).

- Les céréales entières, complètes, seraient mieux assimilées. Les vitamines de l'enveloppe des céréales aidant à l'assimilation de ce gluten. On sait que dans le grain, les protides sont à l'intérieur et la plupart des vitamines sont à l'extérieur, dans la cellulose que l'on donne aux poules.

Encore une fois, l'homme a créé la farine blanche bien plus attirante et agréable au goût, et pour avoir voulu satisfaire ses sens, il a créé ainsi un aliment totalement déséquilibré, surprotéïné et pratiquement dépourvu de vitamines et de minéraux. Tôt ou tard ce qui devait arriver est arrivé. Et si cela n'avait pas été l'intolérance au gluten, cet aliment étant incapable de vous apporter la santé, les perturbations se seraient manifestés d'une autre façon, et toujours désagréablement.

Dans son génie malfaisant l'homme est un apprenti-sorcier, encore une fois il a déformé les choses naturelles, et altéré ainsi notre santé.

Avis médical

Ne jamais débuter un régime sans gluten sans avis médical. Il est indispensable avant tout d'effectuer un diagnostic précis de la maladie.

Éviction définitive du Gluten

Le traitement repose pour la très grande majorité des malades sur un régime sans gluten tout au long de sa vie, ou sur une très longue durée. L'aide d'une diététicienne est conseillée.

Disparition des symptômes

La disparition des manifestations s'observe entre 6 mois et un an

Bien lire les étiquettes

Bien lire les étiquettes dans les rayons des grandes surfaces et lire la composition de tous les ingrédients et de vérifier l'absence d'amidon ou de farine.
Médicaments

S'assurer que les médicaments ne comprennent pas d'amidon.

Le gluten  = les prolamines et les gluténines.

Aliments autorisés et conseillés :

Les légumes frais
Les légumes secs
Les fruits
Les oeufs
Le mais
Le riz
Le sarrasin
La pomme de terre
Le soja

L'Association française des intolérants au gluten, vient de faire réaliser un film - mis en ligne sur son site - sur cette maladie encore mal connue, alors qu'elle atteindrait 0,5 à 1 % de la population (et que cette intolérance ne serait diagnostiquée que chez 10 à 20 % des personnes concernées). A noter que la sécurité sociale accorde un forfait mensuel de 33,54 euros pour un enfant et 45.73 euros pour un adulte, aux intolérants au gluten. Pour bénéficier de cette aide, il faut demander l’imprimé Cerfa n°10465*01 à votre centre et l’envoyer, avec les vignettes collées sur certains produits certifiés sans gluten, et avec la photocopie de l’ordonnance du médecin.

Un régime pour tous
Pour Marion Kaplan, bio-nutritionniste et auteur d’ « Alimentation sans gluten ni laitages » paru aux éditions Jouvance santé, le régime sans gluten convient à tout le monde, sans risque pour la santé. Il peut être suivi à titre préventif, notamment, si vous souffrez des troubles recensés ci-dessus. Selon elle, l’alimentation contemporaine nous amène à des excès de gluten considérables et dangereux pour la santé. Le retrait pur et simple de cette protéine dans notre alimentation, suffit à faire disparaitre progressivement les troubles … Attention, le moindre écart relance les réactions de défense. « Aucun morceau de baguette bien croustillante ni aucune pâtisserie ne vous fera renoncer à une santé nouvellement acquise ».

Biblio utile :

"L’alimentation ou la 3 eme médecine” , Dr Seignalet
http://www.sansgluten.info/
http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/allerg/cel-coe/gluten-position-fra.php

Si vous êtes malade, consultez un médecin...

Comment Mieux Prévenir ce Cancer du Sein (en forte croissance) ? Le VERITABLE Risque des hormones artificielles. ♦  Le Magnétisme Miraculeux / le Code de Guérison. ♦  Transformation, Régénération et Guérison par la Méthode du Dr GRABOVOI.  ♦  => Les codes de guérison du Dr GRABOVOI ♦  La Chimiothérapie est-ce vraiment sans danger ? Une étude scientifique révèle l'imposture... ♦  Dans quel proportion devrions-nous consommer les Produits Laitiers ? ♦  La Nourriture pranique, peut elle vous assurer la santé totale? ♦  Pour Le Droit de Semer et de Vivre en Bonne Santé ♦  La Sève de Bouleau ♦  Le NCorona-Virus ♦  Le dossier Viande ♦  L'étrange maladie des Morgellons ♦  Pour la Santé de Nos Enfants, SVP, Encouragez votre Député à Étudier Le Projet de Loi qui sera Examiné le 31 janvier 2013 ♦  Guérir Cancer, Leucémie ♦  Comment Utiliser l'EFT ? La Technique de Libération des Emotions. ♦  Sclérose en Plaques ♦  Guérir Sida ♦  En manque d'Énergie ? ♦  Guérir les maladies "incurables" ♦  Détoxination, Rajeunissement, Glutathion ♦  Réparation, Rajeunissement, Carnosine ♦  Médecine Esprit ♦  Les Aliments qui protègent de la Radioactivité ♦  Médicaments & Santé ♦  Vidéos Conférences ♦  L'Argent Colloïdal ♦  CL-O2 remède miracle ? ♦  Le 714X ♦  Le Kéfir ♦  Hémorroïdes, Varices, Candidose ♦  Guérisons atypiques ♦  Les Bienfaits du Magnésium ♦  Téléchargements GRATUITS ♦  Acupuncture et MTC ♦  Longévité ♦  Gaston Naessens ♦  Attention aux Climatisations! ♦  Plus de Livres ♦  Belles Histoires ♦  Les anges ne jouent pas de cette Haarp ♦  Témoignage de D.Barenboim ♦  Sites Amis ♦  Éthique ♦  Thérapie pour le VIH/Sida selon Dr Clark ♦  Prévention Cancer ♦  Intolérance au Gluten, Maladie Coeliaque
Plan des Sites - sitemap